L' écriture de l'histoire : documents et personnages dans "Les Thibault" de Roger Martin du Gard et "Argo" de Georges Théotokas

par Efstathia Papadopoulou

Thèse de doctorat en Littératures française, francophones et comparées

Sous la direction de Renée-Paule Debaisieux.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Mêler l’Histoire à la fiction peut paraître paradoxal. Mais dans une œuvre littéraire, l’écrivain peut puiser librement dans les deux domaines pour rendre la vision du monde qu’il porte en lui. Les Thibault et Argo constituent des exemples caractéristiques de romans dans lesquels l’Histoire fait partie inhérente de l’intrigue. Elle confère aux héros une vraisemblance incontestable, elle constitue le fond sur lequel ils se meuvent et la force qui, à la fin, les anéantit. Pour l’insérer dans le récit, les auteurs recourent à plusieurs techniques. Nous verrons comment ils utilisent deux éléments essentiels de l’écriture : les personnages et les documents, et comment à travers eux ils animent une époque avec ses crises, ses problèmes, ses aspirations et ses déceptions. Bien que l’Histoire fasse corps avec l’intrigue, sa présentation est marquée par la subjectivité des écrivains. En analysant personnages et documents, nous percevons les limites de leur objectivité et quelques indices de leur engagement, de leur position dans la société. En vérité, aux mains des écrivains, l’Histoire n’est qu’un prétexte pour s’interroger sur la condition de l’Homme et montrer son impossible affranchissement des multiples et inévitables contraintes qui le cernent.

  • Titre traduit

    Writing history : characters and documents in "Les Thibault" of Roger Martin du Gard and "Argo" of George Theotokas


  • Résumé

    To mingle History and fiction may seem peculiar. Nevertheless, in a literary novel the writer can draw freely in these two domains, in order to give the closest vision of the world which he carries within himself. Les Thibault and Argo are two typical examples of novels in which History constitutes an inherent part of the plot. It gives to the heroes an unquestionable plausibility, it is the background in which they move, and the power which destroys them in the end. In their effort to insert History in the novels, authors appeal to different techniques. We will see how they use two basic elements of the writing, the characters and the documents, and how through them they bring to light an era with its crises, its problems, its hopes and its deceptions. Although History is integrated in the plot, its presentation is marked by the subjectivity of the writers. By analyzing characters and documents, we perceive the limits of their objectivity and the signs of their commitment, of their position in the society. In the hands of the writers History becomes an excuse for asking questions about the human condition, and shows his impossible emancipation from multiple and inevitable constraints.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (598 p.)
  • Notes : Thèse non reproduite par décision du jury
  • Annexes : Bibliogr. : p. 567-580

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.