Approche territoriale de la pluriactivite en milieu rural africain : petits et gros travaux en Guinée Maritime

par Mathilde Beuriot

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Georges Rossi.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Construit à partir d’une expérience de près de deux ans dans un projet de recherche-action en Guinée Maritime, le présent travail met en lumière la nécessité d’actualiser les approches classiques du milieu rural africain pour repenser en profondeur les politiques de développement qui y sont menées. Manifestement, dire le rural africain aujourd’hui et a fortiori mettre en place des actions visant à aider les populations qui y vivent, oblige à se départir de l’idéologie agrarienne. L’activité agricole, même si elle apparaît très structurante, doit être replacée dans le contexte de la pluralité des pratiques que vient renforcer la monétarisation récente des échanges. Le concept de pluriactivité, exploré au moyen de méthodes quantitatives centrées sur les ménages et les individus qui les composent, a donc été privilégié pour opérer le glissement sémantique et théorique des « systèmes ruraux » aux « systèmes d’activités ». L’allocation du temps, l’organisation et les formes du travail ont constitué les indicateurs les mieux adaptés pour rendre compte de la complexité des combinaisons pluriactives dont il a été possible de montrer qu’elles dessinaient, à différentes échelles, des territoires d’action fort utiles au chercheur comme au décideur.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Spatial approach of pluriactivity in rural African area : little jobs and big works in Coastal Guinea


  • Résumé

    Based upon a two years applied research program in Coastal Guinea, our thesis aims at refreshing classical approaches of rural Africa in order to give a new light on development policies. Today, the regular agrarian entry is not adapted to describing rural life in Africa, further more to devising programs aiming at improving the life of local populations. Agriculture keeps a structuring part, but has to be viewed in the light of the numerous other activities, which are invigorated by the ever increasing role of money in trade. Pluriactivity has been analysed through quantitative approaches based upon households and individuals. It enabled us to substitute “systems of activities” to “rural systems”, both semantically and theoretically. The complexity of pluriactivity combinations has been asserted through time allocation, work organisation, and task patterns. Our work shows that these numerous combinations draw, at different scales, territories of action pertinent for the searcher as well as the decision maker.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (242, p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 341-354

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2699
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.