Necroionia : archéologie, espace et société : recherches sur les nécropoles et les sociétés d'Ionie à l'époque archaïque (700-500 av. J.-C.)

par Olivier Mariaud

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Raymond Descat.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Necroionia : archaeology, space and society : research on the burials and societies of archaic Ionia (700-500 BC)


  • Résumé

    Le travail de recherche entrepris avait pour but de combiner les sources archéologiques, littéraires et épigraphiques afin de saisir la nature et l’évolution des pratiques funéraires dans les cités d’Ionie (de Phocée à Milet) à l’époque archaïque (avec un rappel détaillé des périodes antérieures). Ces recherches nous ont permis de mieux appréhender les liens existant entre le funéraire et les mutations sociales qui affectent les cités-Etat grecques dans cette région entre 700 et 500 av. J. -C. Peut-on y déceler une évolution spécifique qui différencierait l’Ionie des régions voisines et qui serait la marque d’une identité régionale forte ? A travers cette question, notre objectif était également de décrire l’histoire culturelle et sociale d’une région finalement mal connue à l’époque archaïque. Après avoir rassemblé et classé la documentation disponible, nous avons pu ainsi mettre en lumière plusieurs phénomènes qui rattachent sans équivoque l’Ionie aux grands mouvements caractéristiques de la Grèce archaïque : passage de la crémation à l’inhumation, évolution du droit d’accès à une sépulture formelle, modification des profils des mobiliers funéraires, transformation des paysages funéraires par la monumentalisation des tombeaux, pour ne citer que les plus importants. Cependant, si certains de ces traits caractéristiques se retrouvent dans plusieurs cités, ils ne sont pas communs à toutes les cités d’Ionie, ni ne leur sont exclusivement réservés. La standardisation des mobiliers funéraires, la monumentalisation des espaces, l’utilisation de l’écriture au VIe siècle, tout concours à considérer les cités d’Ionie comme partie prenante du domaine culturel grec en général. Que ce soit du point de vue des dynamiques spatiales ou de la structure sociale, l’unité culturelle de base reste la cité, en Ionie comme dans le reste de la Grèce égéenne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (356, 353 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 310-353. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.