Les réseaux des Lumières à Bordeaux : étude de correspondances (1768-1788)

par Carole Rathier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Cadilhon.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Les réseaux des Lumières à Bordeaux: étude de correspondances (1768-1788) est une thèse en un volume -reprographié recto verso- de 686 p. , accompagnée d’un cd-rom portant copie du site internet « Ecrire au XVIIIe siècle ». Il ne s’agit pas seulement d’annexes, mais également d’une base de données relationnelles élaborée pour cette recherche et ouverte aux lecteurs. Thèse d’histoire culturelle qui propose une Etude de correspondances bordelaises pendant les deux dernières décennies de l’Ancien Régime, elle innove en recourant à FileMaker et à l’instrumentation Arcane -qui a en outre permis d’éditer cette thèse- pour travailler de manière approfondie sur le corpus documentaire constitué. Le chapitre II du Livre I occupe donc une place centrale dans cette démonstration. Cette étude a permis de dessiner avec précision des espaces relationnels, d’éclairer les modes de vie et de mettre l’accent sur l’importance des circulations matérielles. La thèse est présentée en quatre temps, exposant tout d’abord le corpus et les outils qui ont permis de le mettre en valeur. Le livre II présente trois épistoliers bordelais observateurs de leur monde et témoins de leur temps : Mme Duplessy, Jean-Baptiste de Secondat, François de Paule Latapie. Le Livre III traite de la sociabilité des Lumières sous sa forme institutionnelle, à partir de l’Académie et du Musée principalement. L’étude des correspondances académiques permet de relier cette partie au projet d’ensemble de la thèse et aux deux livres précédents. Enfin, le livre IV étudie la culture nobiliaire et la culture de la mobilité de ces représentants des élites provinciales. Deux index et une bibliographie complètent cette thèse.


  • Résumé

    Enlightenment networks in Bordeaux: study of correspondences (1768-1788) is a thesis in one volume – written back to back - of 686 p, together with a CD-ROM containing the Website “Ecrire au XVIIIe siècle” (“Writing in the XVIIIth century”). This is not a mere annex but rather a relational database created for this research and available to the readers. As a thesis on cultural history offering a Study of correspondences in Bordeaux during the last two decades of the Ancien Régime, it innovates through the use of FileMaker and Arcane software – the latter enabled to edit this thesis – in order to work thoroughly on the documentation corpus constituted. Chapter II of Book I constitutes therefore a key part of this demonstration. This study has enabled to precisely draw relational spaces, to clarify the ways of life and to underline the value of material movements. The thesis is divided in four parts, starting with the presentation of the corpus and tools which enabled to make use of it. Book II presents three letter writers in Bordeaux as observers of their universe and witnesses of their time: Mme Duplessy, Jean-Baptiste de Secondat, François de Paule Latapie. Book III focuses on the Enlightenment sociability with respects to institutions, particularly the Academy and the Museum. The study of academic correspondences enables to link this part to the whole project of the thesis and the two preceding books. Finally, Book IV studies the nobiliary culture and the culture of mobility of these representatives of the provincial elite. Two indexes and a bibliography complement this thesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 686 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 607-644. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 3398
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.