Déscolarisation et tsiganes : ethnicisation scientifique et hyperapartheids : fabrication de niches ethniques et hyperdéscolarisation

par Driss Bachiri

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Éric Debarbieux.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Tout au long de cette thèse, nous ne cherchons pas uniquement à démontrer que le processus de déscolarisation est une construction sociale ou encore s'appuie sur des mécanismes ethniques mais à établir l'existence d'une ethnicisation particularisée de ce phénomène. Nous nous sommes pour cela intéressés à la population Tsigane dont nous donnons une définition au travers des enjeux socio-politiques et scientifiques de désignation. Dans cette optique, les diverses composantes de la théorie de l'ethnicité sont incontournables: le détour par l'histoire met en évidence une chronicité de l'ethnicisation. La sociologie du droit, en insérant la catégorie de la déscolarisation dans le "régime juridique d'exception", met en exergue une déscolarisation ethnique. La théorie de l'écologie analyse la relation entre hyperségrégation et inégalité ethnico-spatiale devant le décrochage scolaire. En s'appuyant sur des entretiens semi-directifs et de nombreuses observations ethnographiques auprès des Tsiganes et non Tsiganes dans cinq niches ethniques, nous tentons, à travers l'analyse du sens qu'ils attribuent à leurs pratiques quotidiennes, d'élucider les incidences de l'ethnicisation de la science et du social sur les ruptures scolaires. Ce triple entrelacement de la domination ethnique, l'inégalité de classe, et l'action de l'Etat démontre que l'abandon scolaire, se construisant dans les rapports de "domination atypique", n'est pas seulement ethnicisé mais enchaîné dans des causes sociales, culturelles et économiques génératrices d'une hyperdescolarisation ethnique particularisée. Celle-ci étant le fruit de l'institution de ce groupe en "corps d'exception", le rendant de facto porteur d'un "capital ethnique".

  • Titre traduit

    Gypsies and dropouts: scientific ethnicization and hyper apartheids: the making of ethnic niches and a hyper lack of schooling


  • Résumé

    Throughout this thesis, we shall not only be aiming at showing that the process of lack of schooling is a social construct or that it leans upon ethnic mechanisms but also at establishing that a "particularized ethnicization" of that phenomenon exists. Therefore, our concern was aimed at the Gypsy population. A definition will be given through socio-politic and scientific issues. In such a perspective, the various elements of the theory of ethnicity will be incontrovertible. History gives prominence to a chronicity of ethnicization. The law sociology encompasing lack of schooling in the "legal system of plea" brings out an ethnic lack of schooling. The ecology theory studies the links between a hyper segregation and an ethnic and spatial inequality and state actions, the three intermingled, show that the school dropout, springing with the relationships of an "atypical supremacy", is not only ethnicized but in the chains of social, cultural and economic causes that produce an ethnic hyper lack of schooling. As a result, that group is established as a "corpus of exception", bearing, de facto, an "ethnic capital".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (598 p., 141 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 586-598

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTE 2007/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.