Le protoxyde d'azote (N2O) réévalué : approche préclinique de ses propriétés antihyperalgésiques : réhabilitation postopératoire et prise en charge des douleurs neuropathiques

par Baptiste Bessière

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et pharmacologie

Sous la direction de Jean-Paul Laulin.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a consisté à réévaluer les potentialités thérapeutiques du protoxyde d'azote (N2O), un gaz utilisé depuis plus de 150 ans pour ses propriétés anesthésique et analgésique. Nos résultats montrent que le protoxyde d'azote, probablement en partie via ses propriétés anti-NMDA : i) prévient l'amplification de l'hyperalgésie induite par de fortes doses de fentanyl dans un modèle de douleur inflammatoire chez le rat, ii) bloque la sensibilisation latente à la douleur mise en évidence à la suite d'une seconde inflammation ou consécutive à l'exposition répétée à des stress (stress environnemental non-nociceptif), iii) prévient l'augmentation du niveau d'anxiété induite par de fortes doses de fentanyl, iv) entraîne chez le rat neuropathique une réduction de longue durée (semaines) de l'hypersensibilité à la douleur, comparée à l'effet limité (jours) obtenu avec un antagoniste des récepteurs NMDA. Ces données précliniques suggèrent que, chez l'Homme, l'utilisation en peropératoire du protoxyde d'azote permettrait d'améliorer la réhabilitation postopératoire, non seulement en réduisant l'hyperalgésie postopératoire, mais également en limitant les perturbations psycho-affectives associées. De plus, il pourrait représenter une stratégie particulièrement bénéfique dans la prise en charge des douleurs neuropathiques, en particulier chez les patients dont les mécanismes centraux de sensibilisation à la douleur prédominent.

  • Titre traduit

    Nitrous Oxide (N2O) revisited : preclinical antihyperalgesic properties evaluation : postoperative rehabilitation and neuropathic pain management


  • Résumé

    The aim of this work was to reevaluate the therapeutic properties of nitrous oxide (N2O), a common gas used for its anesthetic and analgesic properties for more than 150 years. In this study, we reported that nitrous oxide, probably via its NMDA antagonist properties : i) prevents hyperalgesia enhancement induced by high dose of fentanyl in rats with inflammatory pain, ii) blocks latent pain sensitization in response to subsequent nociceptive input or repetitive non-nociceptive environmental stress, iii) prevents the long-lasting anxiety-like behavior induced by high dose of fentanyl, iv) leads to persistent alleviation of pain hypersensitivity (weeks) in neuropathic rats compared to the short-lasting effect (days) obtained with an NMDA receptor antagonist. Altogether, these preclinical data suggest that, in human, the perioperative use of nitrous oxide could improve postoperative rehabilitation by reducing not only pain hypersensitivity but also associated negative affects like anxiety. Moreover, nitrous oxide could be a potent therapeutic agent to reduce neuropathic pain especially for patient in whom central sensitizaion mechanisms predominate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (99 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 68-99

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2007-1478
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.