Culture et bonheur : étude comparative des prédicteurs du bonheur entre le Brésil et la France

par Flavien Chaffard Sallet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Colette Sabatier.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 2 .

  • Titre traduit

    Culture and happiness: a comparative study of the predictors of happiness between Brazil and France


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Durant les dernières décennies la psychologie sociale s'est fortement intéressée au bonheur et plusieurs instruments de mesure ont vu le jour. De nombreuses enquêtes réalisées à un niveau mondial et plusieurs études interculturelles montrent que le niveau de bonheur moyen varie selon les nations. Les auteurs indiquent que ces différences s'expliquent majoritairement par la variabilité des qualités sociétales. Plus un pays est développé, riche, égalitaire, libre, etc. , et plus le niveau de bonheur moyen est élevé. Cependant, le Brésil semble avoir un niveau de bonheur supérieur à celui des Français alors que les niveaux des qualités sociétales cités ci-dessus y sont très inférieurs. D'autres vraiables entreraient donc en jeu. Des facteurs psychosociaux variant culturellement et exerçant un impact positif sur le bonheur pourraient expliquer le niveau de bonheur plus élevé des Brésiliens. Afin de comprendre un peu mieux cette différence, nous avons étudié l'impact de variables psychosociales sur le bonheur dont les niveaux sont susceptibles d'être plus élevés au Brésil qu'en France. Nous nous sommes intéressés à la religion, aux relations sociales et à l'extraversion. Ainsi, nous avons comparé l'impact de la religiosité, des relations sociales, de l'extraversion sur le niveau de bonheur entre 102 étudiants brésiliens et 104 étudiants français. Les résultats soulignent la complexité de la relation entre la culture et le bonheur. Nos variables n'exercent pas les mêmes effets sur le niveau de bonheur selon la nationalité des sujets ce qui suggère un effet modérateur de la culture. La religiosité et les relations sociales ont un impact nettement plus important sur le niveau de bonheur chez les Brésiliens que chez les Français alors que l'extraversion semble avoir un effet plus fort chez les Français.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 133-144

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2007/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.