Décryptage de la trajectoire sémiologique et phénoménologique des complications chez les diabétiques de type 2 : le cas des Polynésiens autochtones

par Geneviève Imbert-Berteloot

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Annie Hubert-Baré et de Gilles Bibeau.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Les complications dont souffrent les personnes atteintes de diabète de type 2 justifient la prise en compte de la gravité de cette maladie comme une priorité en santé publique car elle génère des complications micro et macrovasculaires conduisant à des invalidités, à une augmentation de la morbidité, et fait peser un fardeau économique et humain sur les systèmes de santé et les sociétés. Cette thèse consiste à retracer la trajectoire sémiologique et phénoménologique de l'évolution du diabète de type 2 vers les complications chez des Polynésiens autochtones vivant dans la zone urbaine de Tahiti, selon une approche anthropologique analytique interprétative et synchronique, et dans une perspective de Santé publique. Il est soutenu et démontré que l'évolution du diabète de type 2 vers les complications n'est pas réductible à l'histoire naturelle de la maladie ou à son strict processus physiopathologique. L'étude de cas de 30 Polynésiens autochtones porteurs du diabète de type 2 recrutés en milieu clinique et non clinique, interrogés en langue tahitienne dans leur lieu de vie, a permis d'analyser le récit de la trajectoire de l'expérience de leur maladie à partir d'un modèle d'analyse sémiologico-phénoménologique. Il est mis en évidence que l'apparition et le développement des complications chez ces Polynésiens résultent, -par-delà l'influence de leur niveau socio-économique et éducatif-, du processus complexe impliquant l'impact de leur interprétation du discours médical et du vécu de leur expérience du diabète sur la construction de leur représentation de la maladie, structurant ainsi leurs attitudes, conduites, et ré-actions en santé. Les mécanismes à l'origine de la production des complications s'organisent ainsi à partir de l'influence des représentations du diabète des Polynésiens sur leurs comportements vis-à-vis de leur(s) problème(s) de santé, en intégrant les facteurs psychosociaux et culturels qui influencent l'évolution de leur maladie vers la gravité. L'analyse transversale des récits des 30 cas permet de distinguer différentes formes de production des complications et de dévoiler la structure intime de leurs mécanismes. Les représentations du diabète construites par les Polynésiens à travers leur interprétation des messages entendus dans l'espace clinique et de ceux qui sont diffusés par les médias notamment lors des campagnes de prévention, permettent de comprendre l'origine des difficultés et des obstacles, (e. G. Résistance des malades polynésiens dans le système médical occidental), auxquels sont confrontés les cliniciens, les professionnels de santé et les acteurs de santé publique dans leur pratique quotidienne. Si les résultats de cette étude confirment et illustrent le caractère fécond de recherches impliquant l'anthropologie médicale dans le champ de la santé publique, ils appellent les acteurs de l'espace clinique, les concepteurs de programmes et les acteurs en santé publique à réfléchir sur leurs pratiques et les effets qu'elles produisent. Plus largement cette thèse contribue à l'approfondissement des connaissances sur les communautés autochtones et à renforcer les arguments de ceux qui plaident en faveur d'un changement culturel radical en santé publique (Bibeau, 1999).

  • Titre traduit

    Deciphering of the semiological and phenomenological trajectory of the complications for the Type 2 diabetic persons: the case of indigenous Polynesians


  • Résumé

    The complications faced by persons suffering from Type 2 Diabetes justify that the disease be taken as a public health priority. This is because the illness may generate both micro and macrovascular complications that can lead to disabilities and increased morbidity rates, as well as placing an economic and human burden on healthcare systems and societies. This thesis retraces the semiological and phenomenological trajectory from the onset of Type 2 Diabetes mellitus towards complications it poses to indigenous Polynesians living in urban areas of Tahiti. The interpretive and synchronic analysis follows an anthropological and public health perspective. It proposes and demonstrates that the evolution of Type 2 Diabetes into complications is not reducible to the natural history of the disease, nor to strictly physiopathological processes. The case study of 30 indigenous Polynesian carriers of diabetes mellitus recruited in both clinical and non-clinical milieus, and interviewed in the Tahitian language in their home environments, permits the analysis of narrative trajectories of the disease's experience from a semiological-phenomenological model. It is argued that the apparition and development of complications among these Polynesians result -beyond the influence of a person's socio-economic and educational status- from complex processes that involve the impact of a sufferer's interpretation of medical discourse and the lived experience of diabetes on the construction of one's representations of the illness, in this way structuring one's health attitudes, conduct and reactions. Mechanisms at the heart of producing complications are hereby organized according to the influence that representations of diabetes mellitus faced by Polynesians has on their behaviour vis-à-vis health problem(s), integrating psychosocial and cultural factors that influence the development of their illness into a serious condition. Spanning 30 case narratives, the analysis permits to distinguish different forms of the production of complications, and to reveal the inner structure of their mechanisms. Representations of diabetes constructed by Polynesians through their interpretations of message received in the clinical space and of those diffused in the media, most notably through prevention campaigns, permit us to understand the origin of potential difficulties and obstacles (e. G. Resistance by ill Polynesians to the Western medical system), and public health actors in their everyday practices. If the results of this study confirm and illustrate the fruitful nature of studies involving medical anthropology in the field of public health, they appeal to actors in the clinical domain, programme designers, and public health agents to reflect on their practices and the effects they produce. More largely, this thesis contributes to our deepening knowledge of indigenous communities and reinforces arguments by those who plea for a radical cultural change in public health (Bibeau, 1999).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330-CLXVII f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 301-330

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTA 2007/4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.