Apports en acides gras et voie de signalisation des récepteurs nucléaires aux rétinoïdes dans le cerveau

par Benjamin Buaud

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Sciences des aliments et nutrition

Sous la direction de Véronique Pallet.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Les acides gras de notre alimentation ont été identifiés comme facteurs modulateurs du fonctionnement cérébral. Parmi les rôles physiologiques qui leur sont attribués, les acides gras peuvent moduler l'expression des gènes via des récepteurs nucléaires tels que les PPARs, lesquels interagissent avec le récepteur nucléaire RXR de l'acide rétinoïque (AR), métabolite actif de la vitamine A. Dans le cerveau, l'AR régule via ses récepteurs nucléaires RXR et RAR l'expression d'un grand nombre de gènes dont certains interviennent dans les processus de plasticité synaptique (forme de plasticité cérébrale mise en jeu dans les processus de mémoire et d'apprentissage) qui se trouvent altérés au cours du vieillissement. L'objectif de notre recherche était de mieux comprendre l'impact du statut nutritionnel en acides gras tel qu'il est décrit dans nos sociétés occidentales sur l'activité de la voie de signalisation de la vitamine A dans le cerveau et les possibles conséquences neurobiologiques. L'approche expérimentale a consisté à étudier les effets d'une part d'un régime hyperlipidique riche en acides gras saturés et inducteur de surpoids et d'autre part d'une carence nutritionnelle en acides gras polyinsaturés (AGPI) n-3 respectivement chez le rat jeune adulte et le rat sevré. Nos résultats montrent que les situations nutritionnelles étudiées conduisent à la mise en place d'une déficience cérébrale en AGPI n-3. Les études moléculaires ont permis d'observer au sein de régions cérébrales impliquées dans le processus de mémoire et d'apprentissage, des modifications du profil d'expression des récepteurs nucléaires à l'AR associée à une baisse de l'expression de certains de ses gènes cibles étudiés comme marqueurs de plasticité synaptique. Ce travail suggère qu'un apport déséquilibré en acides gras peut induire des altérations neurobiologiques similaires à celles qui apparaissent au cours du vieillissement, accélérant probablement, de ce fait, la mise en place du déclin mnésique.

  • Titre traduit

    Dietary fatty acid intakes and retinoid nuclear receptor signaling pathway in brain


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 103-132

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3541
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.