Calculs de représentations sémantiques et syntaxe générative : les grammaires minimalistes catégorielles

par Maxime Amblard

Thèse de doctorat en Informatique et mathématiques

Sous la direction de Christian Retoré.

Soutenue en 2007

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Les travaux de cette thèse se situent dans le cadre de la linguistique computationnelle. La problématique est de définir une interface syntaxe / sémantique basée sur les théories de la grammaire générative. Une première partie, concernant le problème de l'analyse syntaxique, présente tout d'abord, la syntaxe générative, puis un formalisme la réalisant: les grammaires minimalistes de Stabler. À partir de ces grammaires, nous réalisons une étude sur les propriétés de l'opération de fusion pour laquelle nous définissons des notions d'équivalence, ainsi qu'une modélisation abstraite des lexiques. Une seconde partie revient sur le problème de l'interface. Pour cela, nous proposons un formalisme de type logique, basé sur la logique mixte (possédant des connecteurs commutatifs et non-commutatifs), qui équivaut, sous certaines conditions, aux grammaires de Stabler. Dans ce but, nous introduisons une normalisation des preuves de cette logique, normalisation permettant de vérifier la propriété de la sous-formule. Ces propriétés sont également étendues au calcul de Lambek avec produit. À partir de l'isomorphisme de Curry-Howard, nous synchronisons un calcul sémantique avec les preuves réalisant l'analyse syntaxique. Les termes de notre calcul font appel aux propriétés du lambda mu-calcul, ainsi qu'à celles de la DRT (Discourse Representative Theory). Une dernière partie applique ces formalismes à des cas concrets. Nous établissons des fragments d'une grammaire du français autour du problème des clitiques.

  • Titre traduit

    Computing semantic representations and generative grammar : the minimalist categorial grammars


  • Résumé

    These works are parts of the framework of computational linguistic. We focus on the syntax/semantic interface based on generative grammars. The first part treats of syntax analysis. We introduce Generative Grammars, which are a theoretical approach of syntax, and, then, Stabler minimalist grammars which are a formalism based on generative theory. We analyse the merge operation and we define equivalence for merge and an abstract modelling of lexicon. The aim of the second part is now the syntax/semantic interface. We introduce a new logic formalism based on mixed logic (both commutative and non-commutative connectors). This formalism is equivalent to GM without SMC. We propose a normalisation (a non canonical one) for mixed logic which checks the sub-formula property. Then, these properties are both checked for Lambek calculus with product. Syntactic analysis is performed by proof. On this proof, we synchronise a semantic calculus, using Curry-Howard isomorphism. Terms are based on lambda mu-calculus, and include DRT properties (Discourse Representative Theory). The last part treats some linguistic phenomena. We focus on the cliticisation in french and propose a categorial minimalist grammar for french.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XII-308 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-255. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3437
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la documentation. Bibliothèque de recherche Mathématiques et Informatique.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 21337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.