Etude comparative des bois d'Okoumé (Aucoumea Klaineana P. ) issus des plantations et de la forêt naturelle : anatomie, durabilité naturelle

par Marcel Joachim Medzegue

Thèse de doctorat en Sciences physiques et de l'ingénieur. Sciences du bois

Sous la direction de Stéphane Grelier.


  • Résumé

    L'Okoumé est une essence à croissance rapide que l'on rencontre particulièrement au Gabon. A côté de la forêt naturelle, ce pays a réalisé 30000 ha de plantations dont plus de 80% en Okoumé. Les tentatives de domestication de l'Okoumé ont débuté en 1935 (Brunck et al. 1990). Cependant force est de constater que les recherches sur la croissance et la qualité de ce bois ne sont pas avancées tant au niveau de l'écosystème naturel que artificiel. Le bois de cette essence demeure à ce jour principalement utilisé pour la fabrication des panneaux de contreplaqué. Le Gabon a entrepris depuis 1995 un vaste programme d'industrialisation de la filière bois mais le capital ligneux naturel n'est pas suffisant pour entretenir une industrie pérenne. Pour ce faire, il faudra utiliser le potentiel ligneux de l'écosystème artificel. Cependant, on ne connaît pas la valeur intrinsèque des bois des plantations et surtout quel usage faire du bois d'Okoumé en dehors du déroulage. La présente étude a mis en évidence la relation étroite biologie-anatomie-environnement, ce qui nous a permis de déterminer le cerne annuel de l'Oloumé. En effet, le cerne est formé du bois de saison humide (9 mois) et du bois de saison sèche (juin à Août). Ainsi en fonction de l'âge cambial certaines propriétés de l'Okoumé ont été évaluées (masse volumique, module d'élasticité longitudinal, retrait, durabilité naturelle et composés extractibles). Les propriétés technologiques mesurées ont mis en évidence un effet écosystème significatif au niveau du module d'élasticité longitudinal, du retrait total radial et de la durabilité. Le bois d'Okoumé se place en classe 3 (moyennement durable) mais les plantations s'avèrent plus résistantes face aux attaques des champignons. La mise en relation des caractéristiques telles que la largeur de cerne, la longueur des fibres, le retrait total longitudinal et le diamètre tangentiel de vaisseaux avec l'âge cambial, nous a permis par la méthode de régression linéaire segmentée de déterminer la transition entre le bois juvénile et le bois adulte à l'âge cambial entre 13 et 29 ans.

  • Titre traduit

    Comparative study of OKoume (Aucoumea Klaineana P. ) woods from plantations and natural forests : anatomy, natural durability


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201 p. )
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-175. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3393
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.