Algorithmes de la différenciation et de la symétrisation en mòoré

par Tasséré Emmanuel Sawadogo

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Daniel Lebaud.


  • Résumé

    À partir de l’étude systématique de tι et de me, deux unités morpho-lexicales de la langue mooré ce travail fait ressortir que la forme schématique peut être considérée à la fois comme finalité de l’analyse linguistique et outil conceptuel du traitement de la variation sémantique : l’objectif de l’analyse est de définir l’opération fondamentale dont chaque unité morpho-lexicale est la trace, c'est-à-dire sa forme schématique (FS). La FS permet de relier la multitude des valeurs empiriques d’une forme à un invariant. C’est donc le pôle de stabilisation des variations sémantiques d’une forme. Par conséquent, la construction de la FS d’une unité morpho-lexicale est à la fois un objectif et un outil conceptuel de traitement de sa variation sémantique. Par ailleurs, pour déterminer l’opération dont une forme est la trace, une démarche heuristico-procédurale centrée sur la dyade opérateur-opérande a été appliquée. Au terme de ce travail mené dans le cadre de la Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives développée par Antoine CULIOLI, la thèse défendue est que d’une part, les formes tι et me marquent respectivement les opérations de dissociation et de translation et que d’autre part, le ton haut que peuvent porter ces unités marque l’opération de décrochage. Cette étude révèle également l’asymétrie entre opération et opérateur : il faut au moins un opérateur et un opérande pour obtenir une opération. Opérandes et opérateurs se révèlent alors comme des objets discrets qui s’ordonnent pour constituer des algorithmes, des suites finies d’opérateurs

  • Titre traduit

    Algorithms of the differenciation and the Symmetrization in mòoré


  • Résumé

    This work is a systematic study of two morpho-lexical items of mòoré language: tι and me. The framework used is the Theory of Enunciative Operations (TEO) developed by Antoine CULIOLI. In TEO framework, linguistics is defined as the scientific study of language activity and linguistic forms are understood as markers of brain activities/operations. Thus, the definition of the schematic form of each morpho-lexical unit is considered as the purpose of any linguistic study. The schematic form is a metalinguistic representation or simulation of an operation that links one shape to several empirical semantic values and vice-versa. Therefore, the schematic form appears to be a conceptual tool when dealing with semantic variation. The analysis of these two morpho-lexical items of mòoré language come out with the conclusion that tι and me are respectively markers of the operation of dissociation and operation of transfer. The High tone that tι and me can bear is a trace of disconnection operation in mòoré. The Low tone that can bear tι is defined as a default tone in mòoré language. This study also revealed the asymmetric relation between operation and operator: for one operation, at least one operator and one operand are needed to get a single operation. Operators and operands are ranked to constitute some algorithms. An algorithm is a ranked set of operators

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301-IV f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 299-301

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2007.1028
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.