Enjeux des référenciations psychanalytiques en psychosociologie : le lien social entre horde primitive et cité grecque

par Patrick Michaud

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Pierre Minary.


  • Résumé

    La psychosociologie, en ce qu’elle travaille à partir, à travers et avec les groupes, les communautés et les institutions, est confrontée à la question de la conceptualisation du lien social, des origines et fondements historiques de son édification. En se référant à la psychanalyse freudienne, elle trouve dans le mythe de la horde primitive et de l’Exode, une conceptualisation spécifique mettant en évidence des points communs entre la psychologie des peuples primitifs et la psychologie des névroses, les arguments nécessaires pour justifier le passage de la psychologie individuelle à la psychologie des masses, le ro��le majeur de l’idéalisation et du grand homme dans le progrès de la culture et l’efficacité du modèle de la religion monothéiste dans la gestion du lien social. Néanmoins, si on accepte d’une part les apports de l’anthropologie, de l’ethnologie, de l’archéologie, de l’histoire. . . , et d’autre part le fait que la cité grecque soit la figure de la première forme sociale repérée historique, on ne peut qu’interroger les limites d’une référence exclusive à la horde primitive et à l’Exode. Les enjeux théoriques sont importants pour une psychologie sociale différente d’une psychologie individuelle car en sortant de l’impossible à faire de la psychanalyse une science, l’institution conjointe du sujet collectif et du sujet individuel résulte de l’action de deux processus psychiques l’idéalisation et la sublimation qui par l’articulation de l’imaginaire social et du mouvement métonymique favorisent la sublimation des pulsions et le changement social en faisant vivre le désir du sujet individuel et collectif tout en donnant un rôle déterminant à l’individu

  • Titre traduit

    Stakes of the psychoanalytical terms of reference in social psychology : the social bond between the primitive horde and the Greek city


  • Résumé

    Social psychology, in what it works from, through and with groups, communities and institutions, is confronted with the question of the conceptualization of the social bond, of the origins and historical bases of its construction. When referring to Freudian psychoanalysis it reveals in the myth of the primitive horde and the Exodus : a specific conceptualization highlighting common points between the psychology of the primitive people and the psychology of the neuroses ; the arguments necessary to justify the passage of individual psychology to mass psychology ; the major role of idealization and the superman in the progress of the culture ; and the effectiveness of the model of the monotheist religion in the management of the social bond. Nevertheless, if one accepts on the one hand the contributions of anthropology, ethnology, archaeology, history etc, and on the other hand the fact that the Greek city is the figure of the first historical located social form, one can only question the limits of an exclusive reference to the primitive horde and the Exodus. The theoretical stakes are important for a social psychology different from an individual psychology because while leaving it impossible to make psychoanalysis a science, the joint institution of the collective subject and individual subject results from the action of two psychic processes, idealization and sublimation, which by the articulation of the imaginary social and the metonymic movement support the sublimation of impulses and social change while making live the desire of the individual subject and collective whole in giving a determining role to the individual

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 280-288. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219636
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.