Autour des différents modes de représentation et de raisonnement en théorie des possibilités quantitative

par Hadja Faïza Khellaf-Haned

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Salem Benferhat et de Aicha Aissani.

Soutenue en 2007

à l'Artois .

  • Titre traduit

    About the representation and the reasoning techniques based on the quantitative possibilistic theory


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux réalisés dans cette thèse se situent dans le cadre de la représentation et du raisonnement sur des connaissances incertaines en se basant sur une approche non probabilisée : la théorie des possibilités. Sur le plan de la représentation, cette étude a contribué à développer des passages équivalents entre les modes de représentations des connaissances à savoir le mode logique et le mode graphique. De plus, elle montre que les réseaux de croyance basés sur les fonctions conditionnelles ordinales ainsi que les bases de pénalités peuvent être naturellement représentés avec les bases de connaissances possibilistes quantitative. Sur le plan du raisonnement, il a été développé un algorithme original pour l’inférence à partir des bases possibilistes quantitatives. Une étude expérimentale a été également effectuée confirmant ainsi l’intérêt de l’outil d’inférence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (206 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.199-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Lens, Pas-de-Calais). Bibliothèque de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07 ARTO 0403
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.