Théorie de l'esprit et lobe frontal : contributions de la neuropsychologie clinique

par Valérie Thomassin-Havet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Didier Le Gall.


  • Résumé

    Ce Travail a étudié les compétences en Théorie de l'esprit (TDE) de patients présentant un dysfonctionnement frontal. L'objectif ici était de venir confronter les résultats des nombreuse études réalisées en psychopathologie ou imagerie cérébrale, chez le sujet sain, à la réalité clinique du patient cérébrolésé. Dans cette perspective, nous avons conduit plusieurs travaux auprès de différentes populatons neurologiques (patients traumatisés crâniens graves, malades de Huntington, patients porteurs de lésions frontales focales) afin d'analyser l'impact des lésions frontales sur cette compétence socio-cognitive que 'on sait jouer un rôle principal dans l'adaptation sociale. Dans les trois études proposées, les résultats ont objectivé des difficultés dans la compréhension des états mentaux d'autrui pour toutes les populations étudiées. Par contre, il est apparu des dissociations de performances au sein du groupe de patients frontaux focaux, certains malades se montrant aussi performants que les sujets constituants les différentes populations contrôles. L'analyse des variables exécutives n'a pas permis d'expliquer ces différences. L'analyse lésionnelle a montré une relation entre des lésions d'origine orbitaires et latérales (paraventriculaire et supraventriculaire) et de faibles performances en tâche de TDE pour le test de photographies des regards (Baron-Cohen et al. 2001). L'analyse effectuéepour la tâche d'attribution d'intention à autrui (Sarfati et al. , 1997) a souligné une implication des structures médianes droites. Les analyses de la latéralité lésionnelle n'ont cependant pas permis de conclure quant à un effet péjoratif des lésions droites sur les compétences TDE.

  • Titre traduit

    Frontal lobes and theory of minds. Contribution for neuropsychological studies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This study has investigated theory of mind (TOM) in frontal patients. The main purpose of this work was to add clinical results to the numerous functional neuroimaging and psychopathological studies in order to contribute to establish neural correlates of theory of mind and its relations with the frontal lobes. In this way, we conducted several works in various neurological populations (severe brain injuried patients, patients with Huntington disease ans patients with frontal circumscribed lesions) in order to analyze the impacts of the frontal lesions on his ability which plays a crucialrole in social asaptation. In three studies proposed the result suggest difficulties in the understanding of mental states of others for all experimental populations compared with controls. On the other hand, dissociations appearconcerning performancezs within the frontal focal group, some patients performing as well as the varoius control samples. The analysis of the executive variables does not make it possible to explain these differences. The lesion analysis we caried out shows a link between lesions of the orbital areas and lateral prefontal aspects (supraventricular and paraventicular areas) and weak performances in task of TOM from Baron-Cohen and al. (2001). The analysis carried out for the task of attribution of intention to others (Sarfati ans al. 1997) aemphasize a more right median implication. Neverthelss, the analysis of laterality doesq not make it possible to conclude as for a pejorative effect of the right lesions on competences in TOM.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-246

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.