Effet de l'exposition in utero au diazépam sur la fonction respiratoire et la réponse à l'hypoxie du rat nouveau-né : impact sur les systémes GABAergiques et adénosinergiques

par Nathalie Picard

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Nicole Larnicol et de Yolande Perrin.

Soutenue en 2007

à Amiens .


  • Résumé

    Le diazépam (DZP) est une benzodiazépine thérapeutique qui potentialise l’effet inhibiteur du GABA endogène lié aux récepteurs GABAA et qui peut être administrée à la femme enceinte. Le comportement du nouveau-né est perturbé par l’exposition in utero au DZP. Notre objectif a été d’apprécier les conséquences de cette exposition sur la fonction respiratoire et de déterminer les mécanismes impliqués chez le rat âgé de 0-2 jours. Des enregistrements in vivo par pléthysmographie chez l’animal non contraint montrent que l’exposition in utero au DZP modifie le pattern respiratoire en eupnée (diminution de la fréquence et augmentation du volume courant) mais pas la ventilation. Elle majore l’effet dépresseur de l’hypoxie alvéolaire sur le volume courant. Elle induit une augmentation de la fréquence de la commande respiratoire centrale, évaluée in vitro sur des préparations de tronc cérébral. Elle atténue les effets dépresseurs de l’hypoxie tissulaire sur cette commande. La PCR quantitative en temps réel et une étude pharmacologique montrent selon les régions une régulation négative de l’expression des gènes codant pour les sous-unités α1 et α2 du récepteur GABAA et/ou à une diminution de la réponse de ces récepteurs au DZP. De plus, l’expression des récepteurs de l’adénosine de type A1 et A2A et la réponse à leurs agonistes sont modifiées par l’exposition au DZP. Enfin, l’HPLC suggère une altération de la biosynthèse du glutamate et du GABA dans le tronc cérébral. Ces données montrent que l’exposition prénatale au diazépam affecte des systèmes de neuromodulation qui ont un rôle majeur dans le contrôle respiratoire et que ses conséquences à plus long terme méritent d’être évaluées.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Consequences of prenatal diazepam exposure on breathing and response to hypoxia in the newborn rat : influence on GABAergic and adenosinergic systems


  • Résumé

    Diazepam (DZP) is a therapeutic benzodiazepine which acts at GABAA receptor to enhance the inhibitory action of endogenous GABA on neuronal function and may be prescribed to pregnant women. Neonatal behavior is altered by prenatal exposure to DZP. The purpose of the present work was to assess the consequences of prenatal DZP on breathing function and to analyze the mechanisms involved in newborn rats (P0-P2). In vivo plethysmographic recordings on unrestrained newborns showed that prenatal DZP altered the eupneic breathing pattern by reducing respiratory frequency and increasing tidal volume. Moreover, prenatal DZP enhanced the drop of tidal volume induced by sustained alveolar hypoxia. In vitro, prenatal DZP induced an acceleration of the rhythmic bursts generated by the central respiratory drive in isolated preparations. It attenuated the depressant effects of tissue hypoxia on this drive. Real time PCR and pharmacological analysis indicated that prenatal DZP may induce a down-regulation of the genes encoding for the α1 and α2 subunits of GABAA receptors or an attenuation of their response to the acute application of DZP, depending of the region studied. Furthermore, the levels of expression of genes encoding for A1 et A2A adenosine receptors, together with their response to specific agonists were altered by prenatal DZP. Finally, preliminary HPLC data suggested that glutamate and GABA biosynthesis may be deregulated in the pons and the medulla. In conclusion, prenatal diazepam affects the development of neurotransmitter and neuromodulator systems which are crucial for breathing control and its long-term consequences deserve further studies in mature animals

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 150-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : QY 4 PIC
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.