Contraintes ventilatoires à l'exercice chez l'obèse : effets de l'entraînement

par Mehdi Chlif

Thèse de doctorat en Sciences et techniques en activités physiques et sportives. Sciences et santé "Performance motrice, adaptations et sport"

Sous la direction de Said Ahmaidi.

Soutenue en 2007

à Amiens .


  • Résumé

    Les principales complications respiratoires de l’obésité sont une demande accrue de ventilation, une augmentation du travail respiratoire, l’inefficacité des muscles respiratoires et une diminution de la compliance respiratoire. Ces personnes présentent également une aggravation de la dyspnée et une diminution de la capacité d’effort, éléments essentiels à la qualité de vie. Notre étude montre une que l’exercice physique induit l’installation de contraintes ventilatoires caractérisé par une augmentation du travail respiratoire, diminution de la force des muscles inspiratoires, altération de la performance des muscles inspiratoire, une dyspnée d’effort et une distension pulmonaire dynamique à l’exercice physique. Ces résultats sont donc en faveur de l’existence d’un cercle vicieux du déconditionnement chez ces sujets et ce d’autant plus que leur activité physique était corrélé à leur tolérance à l’effort. Ces observations justifient ainsi la prescription d’un réentraînement pour améliorer la tolérance à l’effort et la qualité de vie des sujets obèses. Nous avons montrés que le réentraînement à l’effort améliore la tolérance à l’effort, la performance des muscles inspiratoires et diminue la dyspnée d’effort. En conclusion, les sujets obèses présentent des contraintes ventilatoires à l’exercice constituant un facteur limitant à l’exercice, le réentraînement à l’effort chez les obèses constitue un traitement pertinent pour améliorer la tolérance à l’effort et la qualité de vie des sujets obèses et permettre ainsi de freiner l’évolution de la maladie vers l’invalidité et le handicap psychosocial

  • Titre traduit

    Ventilatory constraints during exercise in obese subjects : effect of training


  • Résumé

    The major respiratory complications of obesity include a heightened demand for ventilation, elevated work of breathing, respiratory muscle inefficiency and diminished respiratory compliance. Obese patients have increased dyspnoea and decreased exercise capacity, which are vital to quality of life. Our study shows that physical exercise is accompanied by an increased work of breathing, weakness of the inspiratory muscles, alteration of the inspiratory muscle performance, dyspnea of and a dynamic hyperinflation. Thus, these results are in favor of the existence of a vicious circle of deconditioning in these subjects and particularly as their physical activity were correlated with their exercise tolerance. These observations justify the prescription of endurance training to obese subjects to improve the exercise tolerance and the quality of life. Our results demonstrate that training improves exercise tolerance, performance of the inspiratory muscles and decrease dyspnoea. In conclusion, the obese subject present ventilatory constraints during exercise constituting a limitant factor to exercise, training improve exercise tolerance and the quality of life inducing a possible slow down to the evolution of the disease towards disability and psychosocial handicap in obese subjects

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 ff.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 268-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N 2225
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.