Analyse du rôle du secteur financier dans le développement économique : le cas de la Syrie

par Abdullah Ouban

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Dussol et de Jean Philippe.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie et analyse l’efficacité du système financier et le rôle des banques en Syrie. Le rôle du système financier est analysé dans le contexte de la répression financière, un terme qui se réfère aux restrictions et aux contraintes qui pèsent sur les systèmes financiers par le biais de la réglementation gouvernementale, ce qui freine alors l’approfondissement de ce système et limite sa contribution à l’économie. La littérature sur ce sujet repose sur les travaux de Mac Kinnon (1973) et Shaw (1973) qui ont plaidé pour l’élimination de toutes les restrictions financières; i. E. Pour une politique de libéralisation financière qui constitue la base d’une nouvelle stratégie de développement fondée sur l’approfondissement financier et bancaire. La méthodologie employée est basée sur une analyse historique, statistique et économétrique dans une approche rétrospective et prospective. Les principaux résultats peuvent se résumer par : un système financier syrien inefficace et réprimé dû à un lourd héritage de répression financière et d’économie centralisée, un système bancaire dominé par les banques d’Etat qui sont en dessous des ratios de capitaux appropriés et connaissent un poids considérable des créances non productives dans leurs portefeuilles, une déconnexion de la sphère financière et économique. En outre, les réformes financières effectuées étaient très lentes et insuffisantes, elles manquaient les conditions initiales (telles que la réorganisation des institutions financières, l’amélioration de la gestion, le contrôle du secteur financier, la compétition bancaire). Ainsi, il incombe à l’Etat de mettre en place la réglementation légale et la supervision prudentielle.

  • Titre traduit

    Analyse of the role of financial sector in economic development : the case of Syria


  • Résumé

    This thesis studies and analyses the effectiveness of the financial system and the role of banks in Syria. The role of the financial system was analyzed in the context of financial repression, a term which refers to the constraints and the restrictions which weigh on the financial system, by the means of the governmental regulation, and which slows down the deepening of this system and limits its contribution in the economy. The literature on this subject rests on work of Mac Kinnon (1973) and Shaw (1973) which pled for the elimination of all financial restrictions i. E. For a policy of financial liberalization, which constitutes the base of a new strategy of development, based on: the financial and banking deepening. Methodology employed is based on a historical, statistical and econometric analysis in a retrospective and prospective approach. A key finding can be summarized by an ineffective and repressed Syrian financial system due to a heavy heritage of financial repression and centralized economy, banking system is dominated by state banks, which are undercapitalized, loaded with large nonperforming loans, a disconnection between financial and economic spheres. Moreover, Financial reforms carried out, were very slow and not sufficient, it was in lack of initial conditions (such as the reorganization of the financial institutions; the improvement of the management; the control of the financial system; the banking competition). Thus, State must install the legal regulations and prudent supervision.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (358 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f.302-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2595/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.