Essais de théorie des jeux comportementale

par Fabrice Le Lec

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alain Leroux.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    L'émergence de l'économie comportementale tend à montrer que la théorie des jeux repose sur des principes qui sont remis en cause empiriquement comme théoriquement. Les modèles d'économie comportementale se sont développés avec profusion pour rendre compte de telles déviations, mais d'une manière incomplète~: ils sont souvent contradictoires entre eux et ils impliquent un affaiblissement de l'élégance formelle et de l'unification de la théorie (chapitre 2). Une question-clef est donc de savoir s'il est possible d'appréhender ces modèles au sein d'un cadre unifié. Un schème qui généralise les comportements économiques au-delà de ceux susceptibles d'être expliqués par le modèle d'optimisation de préférences, est ici proposé. Il est montré que si ces comportements sont déterminés par des processus de décision cohérents, alors il existe un équilibre pour toutes les interactions stratégiques (chapitre 3). De nombreux types de comportements satisfont cette condition de cohérence. Un équilibre peut ainsi exister avec des agents fortement hétérogènes - différentes préférences, différents niveaux de rationalité, différents "motifs comportementaux" (chapitre 4). Il est montré qu'un tel équilibre comportemental pouvait être le point de repos d'une classe générale de processus d'apprentissage (chapitre 5). Une extension en fréquence de l'équilibre comportemental est proposé, pour capturer des comportements non-convexes (chapitre 6). L'équilibre comportemental est ensuite étendu aux économies abstraites, et un modèle d'équilibre général est proposé, notamment en considérant que les agents sont dotés de fonctionnelles de processus de décision (chapitre 7).

  • Titre traduit

    Essays in behavioral game theory


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to show that game theory relies on principles which are questioned on empirical as well as theoretical grounds. Indeed, intensive empirical investigations ("Behavioral Economics") tend to show that subjects depart substantially from game theoretic predictions. Behaviora" models have flourished to account for such empirical deviations, but in a very fragmentary: they result in a substantive loss in terms of formal elegance and unification (chapter 2). A canvas aiming at generalizing economic behaviors to almost arbitrary ones, and thus targeting behaviors which seem to violate the standard approach, is proposed. It is shown that given some very weak and reasonable principles of decision making, it always exists an equilibrium in strategic interactions (chapter 3). Various types of behaviors satisfying this condition and well documented in the economic literatur are exhibited, and it is put forth that an equilibrium can arise from heterogenous behaviors -- different preferences, different levels of rationality, different patterns of behavior (chapter 4). It is shown that such an equilibrium could be reached when a generic class of dynamics describes learning processes, as in the standard case of Nash equilibrium (chapter 5). An extension is constructed in frequentist terms in order to extend behavioral equilibrium to non-convex behaviors (chapter 6). An extension to general equilibrium is also provided. (chapter 7).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f.198-217

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2552/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.