Marques et contrefaçon : le dilemme de l'efficience

par Muriel Perrino

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Pierre Centi.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Trademarks and counterfeiting : the efficiency dilemma


  • Résumé

    Les études qui traitent de la contrefaçon de marque s’accordent sur le fait que cette activité est source d’inefficience sur les marchés. Lorsque la marque ne renseigne que sur la qualité des produits, le consommateur subit la contrefaçon. Cela engendre une perte d’utilité pour l’individu qui consomme de façon non intentionnelle un bien contrefaisant et une perte de profit pour les producteurs de la marque imitée. L’objectif de la thèse est de montrer que dans le cas des biens de luxe, la contrefaçon peut être analysée différemment. Dans cette industrie, les consommateurs demandent de la contrefaçon parce que la marque renseigne aussi sur le prestige du bien. La contrefaçon répond à une de��faillance du marché des biens de luxe à satisfaire une demande qui ne trouve pas d’offre du fait de la contrainte de budget. Si les consommateurs ne sont pas trompés et si les producteurs ne peuvent introduire des biens de qualité inférieure, la contrefaçon peut être perçue comme source d’efficience.


  • Résumé

    Most of the time, economic studies dealing with counterfeiting of trademarks conclude in the inefficiency of such illegal activity. When trademarks only convey information about the quality of goods, counterfeiting might harm consumers. Consumers are likely to consume non-intentionally a good and suffer utility losses. As a consequence, the owner of the imitated trademark will loose profits. The present work aims at analyzing counterfeiting effects for goods for which trademarks play also a signalling role: the luxury goods. On that market, consumers ask for counterfeiting goods in order to signal their status. Under such circumstances, counterfeiting goods help remedying a market failure in that they satisfy consumers’ demand under budget constraint. When consumers are not cheated by counterfeiting goods, and when trademark owners are not able to produce lower quality goods, counterfeiting is likely to increase efficiency.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Ed. universitaires européennes à Sarrebruck

Marques et contrefaçon : le dilemme de l'efficience


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f.340-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2526/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Ed. universitaires européennes à Sarrebruck

Informations

  • Sous le titre : Marques et contrefaçon : le dilemme de l'efficience
  • Détails : 1 vol. 320 p.
  • ISBN : 978-613-1-50916-2
  • Annexes : Bibliogr. p.293-316
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.