Caractérisation cinétique et moléculaire du biomarqueur acétylcholinestérase chez l'abeille, Apis mellifera

par Alexandra Badiou

Thèse de doctorat en Nutrition, aspects cellulaires et moléculaires

Sous la direction de Luc P. Belzunces.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Molecular and kinetic characterization of AChE biomarker in the honeybee, Apis mellifera


  • Résumé

    L'acétylcholinesterase (AChE, EC 3. 1. 1. 7) est un marqueur biologique de contamination environnementale très étudiée et très utilisée dans les milieux aquatiques. La nécessité de développer des outils de surveillance de la qualité des milieux terrestres et aériens nous a conduit à approfondir les connaissances de l'AChE de l'abeille, Apis mellifera. L'identification et la purification des différentes formes d'AChE présentes ont révélé l'existence de deux formes membranaires, AChEm1 et AChEm2, et d'une forme soluble majoritaire, AChEsol1. Les deux formes membranaires représentent 95% de l'activité totale et leurs propriétés physcico-chimiques ont été déterminées. La caractérisation cinétique, à l'état stationnaire et pré-stationnaire, de l'ensemble des formes a fourni des renseignements sur leurs propriétés catalytiques ainsi que sur leur dynamique conformationnelle. Un équilibre lent entre plusieurs états conformationnels pré-existants a été mis en évidence pour chacune des formes d'AChE ainsi que pour la forme soluble de Drosophila melanogaster. Cet équilibre pourrait être à la base d'un mécanisme de protection aux toxiques. Enfin, une étude comparée (in vivo/in vitro) de l'effet de la deltaméthrine (pyréthrinoïde) sur les différentes formes de l'AChE est présentée et permet de proposer une nouvelle perspective d'utilisationde l'AChE en tant que biomarqueur.


  • Résumé

    Acetylcholinesterase (AChE, EC 3. 1. 1. 7) is a biological marker of environmental contamination that is widely used in aquatic ecosystems. The necessity of developing tools to monitor the quality of ground and air ecosystems, prompted us to investigate the fundamental properties of AChE in honeybees. Apis mellifera. The identification and the purification of the various forms of honeybee AChE revealed the existence of two membrane forms, AChEm1 and AChEm2, and a majority soluble form, AChEsol1. The two membrane forms represent 95% of the total activity and their physio-chemical properties were determined. The kinetic characterization of all forms in the steady and pre-steady states provides useful information on their catalytic properties as well as on their conformationnal dynamics. A slow equilibrium between several conformational pre-existing states was observed in AChE from Apis mellifera and Drosophila melanogaster. This equilibrium could be the basis of a protective mechanism against toxins. Finally, a comparative study (in vivo/in vitro) of deltamethrin (apyrethroid) effects on the various forms of AChE is presented. The results suggest a new perspective on the use of AChE as a biomarker.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (136 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 123-136

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 200066585
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.