Couplage de procédés pour le traitement des lixiviats

par Sébastien Renou

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement. Génie des procédés

Sous la direction de Philippe Moulin.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Process combination for treatment of landfill leachate


  • Résumé

    Les centres de stockage de déchets ultimes produisent des lixiviats qui doivent être traités avant rejet vers le milieu naturel. Le procédé d’osmose inverse s’impose aujourd’hui comme le procédé de traitement final indispensable. Il connaît deux limitations majeures : les fortes pressions osmotiques mises en jeu et le colmatage des membranes. Cette thèse développe un procédé global de traitement. Il consiste en une précipitation chimique à la chaux de l’effluent, suivie par une filtration classique sur tambour rotatif à précouche, en amont de l’osmose inverse. La pression osmotique est diminuée de 10 à 25 % par décarbonatation du lixiviat et les espèces colmatantes éliminées par co-précipitation. La boue stable, inerte, et sèche (50% d’humidité) générée par le prétraitement est propice à un stockage direct sur le site. Tout cela permet de réduire de 50% les coûts d’exploitation de l’osmose inverse en diminuant la fréquence des lavages et les volumes de concentrats à post-traiter.


  • Résumé

    Municipal waste landfills generates leachates must imperatively be treated before being discharged into the environment. The reverse osmosis membrane process is the most widely used method for treating these leachates. However, the efficiency of this process at the industrial scale is limited due to the fouling of the membranes and the high osmotic pressures involved. This study develops a treatment which reduces these limitations. Chemical precipitation of the leachate using lime, followed by a standard filtration on a rotary drum vacuum precoat filter are studied. The osmotic pressure is decreased by 10 to 25% through precipitation of the carbonates, and foulants are eliminated by co-precipitation. The sludge is stable, chemically inert and relatively dry (50% siccity) can be easily stored on site. Operating costs can be lowered by 50 % with decreasing the frequency of membrane cleanings and the concentrate volumes, which must be post-treated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. p 165-174

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 200066573
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.