Les éco-industries : une approche en concurrence imparfaite

par Joan Canton

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Antoine Soubeyran et de Hubert Stahn.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Ce travail étudie le rôle de l’éco-industrie dans le choix de politiques environnementales. Nous revenons sur les caractéristiques de ce secteur et discutons des carences de la littérature dans le domaine. Quatre essais sont alors proposés pour combler certaines de ces lacunes. Le chapitre 2 s’intéresse aux conditions de l’émergence d’une éco-industrie dans un contexte d’oligopoles en chaîne. Pour qu’une éco-industrie apparaisse, la présence d'une régulation environnementale contraignante est nécessaire. Il convient d’ajouter une certaine efficacité des premières unités produites de biens et services d’abattement. Le régulateur doit alors mettre en balance les restrictions de production sur chacun des marchés, amont et aval, avant de décider de la taxation environnementale optimale. Au chapitre 3, deux pays diffèrent selon l’efficacité productive de leur éco-industrie. Le choix des politiques optimale dans chacun des pays est alors discuté selon que les marchés sont segmentés ou mondiaux. Des considérations stratégiques viennent expliquer les différences de taxation environnementale. Dans le chapitre 4, on traite du constat qu’une éco-industrie concentrée va nécessairement chercher à influencer la politique environnementale mise en place. Il est montré que la présence d’un lobby des éco-industries ajoute une nouvelle contribution politique et modifie les comportements des lobbies traditionnels. L’impact sur la taxe est ambigu et dépend du degré de concentration de chacun des lobbies. Enfin, le chapitre 5 s’intéresse à l’impact d’une régulation environnementale sur la structure de l’éco-industrie. Les incitations à fusionner au sein de l’éco-industrie sont réduites lorsque la politique environnementale devient de plus en plus contraignante. Les conséquences sur le bien-être d’une fusion au sein de l���éco-industrie sont aussi présentées, mettant en lumière le caractère spécifique d’une éco-industrie à travers l’impact de ces fusions sur le dommage environnemental.

  • Titre traduit

    Eco-industries : an approach under imperfect competition


  • Résumé

    This work is dedicated to study the impact of the eco-industry on the environmental policy-making. First, we describe its main characteristics and discuss the caveats of the current literature. Four essays are then proposed to improve some of these failings. In chapter 2, we present the conditions of the emergence of an eco-industry in a context of vertical Cournot oligopolies. A necessary condition for the existence of an eco-industry is the presence of a restrictive environmental taxation. We show that a minimum efficiency of abatement activities is also required so as to find an equilibrium in the market. Once the market arises, the regulator considers the trade-off between the restrictions in production in each market so as to define the optimal environmental taxation. Chapter 3 deals with the optimal environmental taxation in an open-economy context. Two countries differ according to the productive efficiency of their eco-industry. Optimal policies are discussed whether markets are segmented. Strategic considerations explain the differences in pollution tax rates between countries. In chapter 4, we proceed to a political economy analysis of environmental policies. It stems from the fact that the eco-industries try to influence the policy-making. It is shown that the presence of an eco-industrial lobby adds a new political contribution while changing the strategic behaviours of usual lobbies. The politically optimal tax is ambiguous and depends mainly on the concentration degree of each lobby. Finally, chapter 5 studies the impact of environmental regulation on the structure of the eco-industry. The incentives to merge within the sector are reduced when the environmental policy is more restrictive. Welfare consequences of a merger are detailed, emphasizing the specific characteristic of the eco-industry. In addition to the usual trade-off between firm’s profits and consumers’ surplus, we consider the impact of these mergers on the environmental damage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-198. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ATh.900

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1021-2007-9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.