Éducation, croissance et développement : analyse théorique et vérification empirique

par Khadija El Mahjoubi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de René Teboul.


  • Résumé

    Dans le cadre de cette thèse, nous avons essayé de déterminer l’impact de l’éducation sur la croissance au Maroc. La thèse est répartie en deux parties, la première expose l’essentiel de l’approche micro-économique de la relation « éducation-salaire » développée dans les cours d’économie de l’éducation des années 70. La synthèse de la littérature rend compte également de l’approche macroéconomique de la relation et s’élargit aux travaux plus récents de Paul Romer pour lequel les nouveaux moteurs de la croissance sont la connaissance et la technologie. Dans la seconde partie, après avoir décrit l’organisation du système éducatif marocain et rappelé le contexte économique et démographique de ce pays, nous mesurons à partir des données marocaines l’impact de l’éducation sur la croissance de ce pays. Deux modèles économétriques ont été explorés, le premier qui est le modèle à une équation, est consacré à l’étude du lien entre les niveaux d’éducation et la croissance économique. Au terme de cette analyse économétrique, des résultats importants sont mis en évidence, notamment quant à l’importance du rôle de l’enseignement primaire et secondaire dans le processus de croissance ou de celui de la parité entre les deux sexes comme pivot du développement. Les résultats de la deuxième approche (par la méthode de cointegration de Johansen, 1995) suggèrent qu’en dehors de la relation de long terme qui existe entre l’éducation, la croissance démographique et la croissance, il y a aussi une causalité de long terme où la croissance économique affecte l’éducation et la baisse de la fécondité. En effet, les possibilités d’investissement et l’amélioration de la situation des individus, en particulier des femmes, sur le marché du travail, elles les poussent à s’investir dans l’éducation et à participer plus à la population active.

  • Titre traduit

    Education, growth and development : theoretical analysis and empirical check, the case of Marocco


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In the context of this thesis, we have tried to determine the impact of the education on the development of Morocco. The thesis is divided in two parts, the first one exposes microeconomic approach of the relationships between "education-salary" developed in the Economy of education of the 1970s. The synthesis of the literature also reports the macroeconomic approach of the relation and widens in Paul Romer's more recent works for which, the new engines of the growth are the knowledge and the technology. In the second, after describing the organization of the Moroccan educational system with reminiscences of the economic system and demographic context of this country, we evaluate from the Moroccan data the impact of the education on the growth of this country. Two econometric models were investigated, the first one which is the Single Equation Model, is dedicated to the study of the link between the educational levels and the economic growth. In the sense of this analysis, important results are in line, notably as for the importance of the role of the primary and secondary education in the Moroccan growth or that of the parity between both sexes as pivotal for the development. The results of the second approach (by the method of cointegration of Johansen, 1995) suggest that except the long-term relation which exists between the education, the population growth and the growth, there is also a long-term causality where the economic growth affects the education and the decline of the fertility. Indeed, the possibilities of investment and the improvement of the situation of the individuals, in particular the women, on the labour market, they encourage them to put a lot into the education and to participate more in the working population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (508 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 482-504

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Ferry). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences économiques et de gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : ELM 2007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.