Les Addictions comportementales : le cas de la dépendance à l'activité physique. Intérêts et limites de l'utilisation des critères diagnostiques de dépendance aux substances

par Benjamin Allegre

Thèse de doctorat en Sciences du mouvement humain

Sous la direction de Pierre Therme.


  • Résumé

    L’activité physique est définie comme un comportement de santé. Cependant, certaines formes de pratique physique peuvent devenir néfaste pour les individus. Cette Thèse s’intéresse donc spécifiquement à la dépendance à l’activité physique. La particularité de la dépendance à l’activité physique est qu’elle est définie par les critères diagnostiques de dépendance aux substances du DSMIV, tout en étant une addiction comportementale. L’objectif de cette Thèse est de montrer que l’application d’un modèle biomédical de la dépendance à l’activité physique nécessite de tenir compte de la spécificité de celle-ci. Notre travail s’articule autour de 4 thématiques (Récompenses psychologiques, Etats de santé, Composantes comportementales et Contexte de pratique) et étudie deux populations issues d’épreuve de course à pied (« Marseille-Cassis » et « 100 Kms de Millau »). Notre travail met en évidence que la perte de contrôle, caractéristique essentielle pour définir une pathologie addictive, s’avère être confondue avec l’investissement temporel consacré à l’activité physique et avec les conséquences négatives liés à ce type de pratique. Ensuite, la modification de l’humeur induite par une pratique physique est liée aux processus de tolérance, caractéristique de toute dépendance. Enfin, le contexte spécifique de pratique est une variable pertinente dans la compréhension de la dépendance à l’activité physique.

  • Titre traduit

    Behavioural addiction : the state of exercise dependence


  • Résumé

    Physical activity is defined as a health behaviour, however, research has indicated that exercise can become an unhealthy activity for some individuals, and hence can produce several negative outcomes. This Ph-D thesis focus on exercise dependence, which is both defined by diagnostic criteria for substance dependence from DSM-IV, and as a behavioural addiction. The aim of this thesis is to show that the use of a dependency biomedical model requires to integrate the specificity of exercise. Our work is build around four themes – which are Psychological rewards, Health state, behavioural components, and contextual characteristic of physical activity - and examines two populations of runners : “Marseille-Cassis” and “100 Kms de Millau”. Our work underlight that the lack of control – an essential feature to define an addictive pathology - is confounded with temporal commitment and negative outcomes. Although, the mood modification produced by exercise is linked with the tolerance process, implied in all dependence. Finally, the contextual characteristic of exercise is a relevant variable to understand exercise dependence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (206 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f.181-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 45422
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.