Apport de l'étude des altérations moléculaires en cancérologie

par Séverine Esteyries

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Oncologie, pharmacologie et thérapeutique

Sous la direction de Daniel Birnbaum.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 2 .


  • Résumé

    Le phénotype des cellules cancéreuses se caractérise par l’accumulation d’au moins trois éléments : l’immortalité, la tumorigénicité et l’instabilité génomique. Ce phénotype observé est la conséquence d’évènements plus intimes à la cellule dont l’origine est l’altération au niveau moléculaire. L’instabilité du génome est un évènement précoce important dans la progression tumorale, qui contribue à l’accumulation des altérations moléculaires dans les cellules normales. Ainsi, chaque cancer se caractérise par une combinaison d’altérations moléculaires responsable de son phénotype complexe. L’intérêt de rechercher les altérations moléculaires dans les cancers est multiple. Tout d’abord, la caractérisation moléculaire doit mener à une meilleure connaissance de l’oncogenèse. A terme, une compréhension affinée des mécanismes impliqués dans le développement tumoral doit permettre l’émergence de nouvelles cibles thérapeutiques. Au point de vue clinique, cette caractérisation doit conduire à l’amélioration de la prise en charge thérapeutique des patients. Ce travail illustre, au travers de quatre exemples, l’apport de l’étude des altérations moléculaires en cancérologie tant au niveau fondamental qu’au niveau clinique. Tout d’abord, la recherche d’altérations moléculaires dans le cancer colorectal a permis d’identifier des sous-groupes de tumeurs cliniquement pertinents, définis par des signatures géniques. Ensuite, la caractérisation d’une translocation impliquant les gènes MYST3 et NCOA3 chez un patient atteint de LAM de type 5 a apporté une preuve supplémentaire du rôle oncogénique des protéines de fusion MYST3 faisant intervenir un mécanisme de remodelage aberrant de la chromatine, aidant à la compréhension du mécanisme de leucémogenèse des LAM à composante monocytaire impliquant MYST3. Puis, l’étude fonctionnelle d’une altération moléculaire déjà caractérisée dans le cancer du sein a été abordée : l’amplification de FGFR1. Elle est toujours en cours car beaucoup de questions sont encore sans réponse. Enfin, la recherche d’altérations moléculaires prédictives de la réponse au cetuximab dans les cancers colorectaux métastatiques a mis en évidence un variant d’EGFR comme nouveau facteur prédictif potentiel.

  • Titre traduit

    Contribution of studying molecular alterations in oncology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (95 f.)
  • Annexes : Bibliogr., 270 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2007/AIX2/0709Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 10057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.