Réalisation et évaluation d'un système de surveillance en temps réel pour les forces armées en opérations

par Jean-Baptiste Meynard

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Jean-Paul Boutin et de Hervé Chaudet.


  • Résumé

    Les objectifs que je devais atteindre dans le cadre de cette Thèse étaient de réaliser un démonstrateur de surveillance en temps réel au sein des forces armées et de pratiquer son évaluation, afin de répondre à la question qui m’était posée de la faisabilité et de l’intérêt de ce type de surveillance en milieu militaire. A partir de ce travail, je devais fournir des propositions pour la généralisation du concept à l’ensemble des forces projetées. J’ai imaginé et participé au développement du système de surveillance spatiale des épidémies au sein des forces armées en Guyane « 2SE FAG », avec l’IMTSSA et différents partenaires depuis 2002, ce qui permettait de répondre à un nouvel objectif de l’Etat-Major des Armées, fixé après un sommet de Défense de l’OTAN. J’ai pris en compte des aspects médicaux, technologiques, humains et organisationnels pour développer ce prototype. 2SE FAG a été conçu comme un procédé de surveillance épidémiologique mis en oeuvre à l’aide d’une communauté de services réseaux basés en Guyane et en métropole. Son développement s’inscrivait dans le cadre d’un arrangement technique franco-britannique, auquel j’ai participé en effectuant entre autres un séjour de 6 mois dans les armées britanniques. J’ai réalisé le déploiement de 2SE FAG en Guyane en octobre 2004 et le système a fonctionné sans discontinuité depuis. La juxtaposition des réseaux a permis de produire des données épidémiologiques opérationnelles qui ont fait la preuve de leur utilité, en particulier au moment de l’épidémie de dengue du premier semestre 2006. L’alerte précoce déclenchée à cette occasion plusieurs semaines avant le système de surveillance réglementaire des forces armées a certainement joué un rôle dans le contrôle de l’épidémie en milieu militaire alors que celle-ci explosait en milieu civil. L’évaluation représentait un travail fondamental pour fournir un retour d’expérience utile et j’ai réalisé différentes études en collaboration avec des organismes extérieurs (SACT de Norfolk, ISPED de Bordeaux, LSTM de Liverpool, Cire Antilles Guyane). Cette démarche permettait à la fois d’apporter des modifications à 2SE FAG mais aussi de faire évoluer positivement l’ensemble des projets du type 2SE du système ASTER. A partir de ces travaux, j’ai pu développer et proposer une nouvelle méthode d’évaluation des systèmes de surveillance militaires destinés à l’alerte précoce pour les forces en opérations extérieures. J’ai identifié des améliorations qui sont encore à apporter au système, mais les différents objectifs ont été considérés comme atteints, à savoir la preuve de la faisabilité de la surveillance en temps réel dans les armées, du bénéfice apporté par un tel système et de son caractère interopérable. L’intérêt de ces travaux a déjà été souligné par des hautes instances nationales et internationales. J’ai réalisé avec les autres co-inventeurs du système une demande de dépôt de brevet au niveau de l’INPI le 25 août 2006. La surveillance épidémiologique en temps réel reste un défi d’avenir pour les armées modernes. Les enseignements acquis grâce à 2SE FAG constituent déjà un retour d’expérience unique au sein des armées de l’OTAN. Mais je pense que l’effort de recherche et de développement doit rester important, dans une dynamique internationale maîtrisée afin de déboucher sur la production d’un système opérationnel et interopérable, adapté aux contraintes actuelles de déploiement des forces et en particulier aux missions multinationales. C’est à ce prix que la surveillance en temps réel pourra participer activement en tous temps et en tous lieux à la préservation de la capacité opérationnelle des forces armées.

  • Titre traduit

    Achievement and evaluation of a real time surveillance system within the armed forces on duty areas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 f.)
  • Annexes : Bibliogr., 157 réf. dont 3 adresses de sites internet. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2007/AIX2/0690Ubis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.