Lois de conservation sur automates cellulaires

par Vincent Bernardi

Thèse de doctorat en Informatique et mathématiques

Sous la direction de Bruno Durand et de Nicolas Ollinger.


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous nous intéressons à plusieurs notions d'invariants de l'évolution d'automates cellulaires dans le temps, en partant de la notion classique d'automate cellulaire conservateur. Nous présentons d'abord le modèle classique des automates cellulaires conservateurs, et plusieurs nouveaux résultats afférents. Puis nous introduisons les automates cellulaires décroissants, une extension naturelle des automates conservateurs, et montrons notamment que la décidabilité de cette propriété dépend de la dimension des automates considérés. Nous nous intéressons au rapport entre les automates décroissants et la notion de particule indifférenciée en introduisant les automates à particules. Enfin, nous étudions deux ensembles plus larges d'invariants, la conservation par fenêtre de fonctions de poids et les invariants d'évolution. Nous précisons la structure algébrique du premier modèle, et nous présentons nos premiers résultats concernant le deuxième.

  • Titre traduit

    Conservation laws on cellular automata


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 119-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.