Etude taxonomique de bactéries sulfato-réductrices originaires d'écosystèmes marins et hydrothermaux terrestres tunisiens : potentialités oxydo-réductrices de l'arsenic

par Olfa Haouari

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Microbiologie moléculaire et biotechnologie

Sous la direction de Bernard Ollivier et de Moktar Hamdi.

Soutenue en 2007

à Aix-Marseille 1 en cotutelle avec l'Université de Tunis El Manar , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les bactéries sulfato-réductrices (BSR) sont très répandues dans la nature contribuant à la minéralisation de la matière organique qui est remarquable dans les environnements marins et extrêmes. Des études portant sur la biodiversité des BSR ont été conduites sur des échantillons de milieux marins et de sources hydrothermales tunisiens. Des méthodes de microbiologie et de taxonomie moléculaire nous ont permis : de mettre en évidence la présence d’une diversité de BSR appartenant surtout aux genres Desulfovibrio, Desulfotomaculum et Thermodesulfovibrio,de caractériser trois nouvelles espèces appartenant respectivement aux genres précités. Les potentialités oxydo-réductives de l’arsenic ont été recherchées chez les souches isolées. La réduction indirecte de l’As(V) a aussi été démontrée. Grâce à la présence d’H2S, la toxicité du métal est largement amoindrie. En condition de microaérobiose, nous avons montré, pour la première fois, chez deux souches la capacité d’oxyder l'As(III) en l'As(V)

  • Titre traduit

    Taxonomic study of sulfate-reducing bacteria originating from tunisian marine and terrestrial hydrothermal ecosystems : oxydo-reducing potentialities of arsenic


  • Résumé

    Sulfate-reducing bacteria (SRB) are widespread in nature where they contribute significantly to organic matter mineralization through the sulfur cycle. This contribution is particularly remarkable in marine sediments where they can take part up to 50% of organic matter oxidation, although their ecological role is important as well in the extreme environments. Beside their capacity to reduce sulfur compounds (sulfate, thiosulfate, elementary sulfur), SRB have also the ability to reduce heavy metals and metalloids. Studies related to the biodiversity of SRB were conducted on samples of marine sediments and hydrothermal terrestrial springs, located in the North part of Tunisia. Microbiological approaches coupled with molecular taxonomy based on the analysis of sequences of genes encoding for the ARNr 16S, allowed us to: (i) provide evidence of the existence of a great diversity of SRB belonging to genera Desulfovibrio, Desulfotomaculum and Thermodesulfovibrio then, (ii) to isolate and characterize three new species belonging to the above mentioned genera. We examined the oxydo-reductive capacities of our isolates towards arsenic compounds. Seven of these SRB showed the ability to directly reduce arsenate [As(V)] to arsenite [As(III)] without energy conservation. Indirect reduction of As(V) linked to biological sulfide production was also shown. The presence of H2S largely decreased metal toxicity. Under microaerobic conditions (0. 5% and 1% of O2 in the gas phase), we demonstrated for the first time, that two of our isolates, HEB223 and Lam5, were able to oxidize arsenite to arsenate

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([18]-138 p.
  • Annexes : Bibliographie p. 129-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.