L' ombre en photographie

par Christine Allier

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Alain Chareyre-Méjan.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse est une étude de type poétique de l'ombre en photographie. Elle se base sur des analyses d'images de Jean-Claude Bélégou, Antonio Biasiucci, Anne Denis, Gilbert Fastenaekens, Christian Galzin, Bernard Lantéri, Michel Séméniako, Jun Shiraoka, Kelichi Tahara et Olivier Umhauer, Bernar Venet. Elle peut se résumer en dix points : 1 - l'ombre est cet apaisement du regard, un pare-excitation de la lumière, qui permet une rencontre avec le réel grâce aux sous-micro-ombres ; 2 - l'ombre est englobante parce qu'elle abrite une étendue rêveuse. D'ailleurs le spectateur de l'image subit les effets de l'absorbement grâce à elle ; 3 - l'impact du réel sur la réalité photographique est perceptible par le processus photographique qui coupe l'ombre de la réalité. Mais la rencontre avec le réel se fait grâce à l'ombre dans l'image ; 4 - la photographie fixe l'ombre et c'est à partir de la fixité de l'ombre que je perçois la fixité de l'image ; 5 - le charme de l'ombre tient à un "je-ne-sais-quoi" qui complète le "presque-rien" qui manque à la lumière ; 6 - l'ombre est une zone de doute qui naît de l'intervalle temporel, de la différence, entre le "cela-a-été" et le "c'est-ça",. Elle est l'index de la malléabilité interprétative de l'image donc de l'altérité séparant le photographe du regardeur ; 7 - que l'ombre soit taxème ou exposant, elle est un non-lieu et le "genius loci" de la photographie ; 8 - l'ombre dans la photographie a une parenté avec le noir de la bôite photographique qui sert à protéger l'image en train de se former mais aussi avec la pupille du regardeur ; 9 - l'ombre indexée par le photographe crée un effet de vide, un effet de mort, une absence ; 10 - l'ombre est propice à la méditation : elle crée un hors-temps.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (304 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pp. 273-284. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3731
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.