Castellologie rhodanienne : le cas spécifique de la rive gardoise : (XIème-XVème siècles)

par Chantal Maigret

Thèse de doctorat en Espaces, cultures, sociétés

Sous la direction de Michel Fixot.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Study of castle settlements in the rhone valley : specific case of the gard river bank (11th-15th centuries)


  • Résumé

    Les cent quarante derniers kilomètres de la rive droite du Rhône, sont, au Moyen-âge, constitués de collines et de marécages. En surplomb du fleuve, avant 1209, en dépendance du comte de Toulouse, trente quatre châteaux commandent basses terres, ports et passages. A la suite de la croisade des Albigeois (1209-1229), le roi de France maître de la rive ajoute plusieurs forteresses et, au XIVe siècle, quarante sites fortifiés bordent le Languedoc oriental pour faire face à la Provence et au comtat Venaissin et contrôler la frontière mise en place à la suite de plusieurs traités signés de 1125 à 1290. Les bâtis fortifiés sont structurés en fonction du substrat, de l'environnement commandé et de la date de construction : mottes sur les sols malléables, murs et tours échelonnés sur les roches calcaires ; plans quadrangulaires et défenses passives avant la croisade, plans diversifiés et défenses actives (apparues vers 1180) par la suite, et ceci sur tous les sites, publics et privés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Bibliogr. pp. Vol. 1 : 409-455. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MFiche 223/3636
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.