Les immigrés Dominiquais dans les quartiers d'habitat précaire de Pointe-à-Pitre

par Raymond Hédreville

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Luc Bonniol.

Soutenue en 2008

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    LES IMMIGRES DOMINIQUAIS DANS LES QUARTIERS D'HABITAT PRECAIRE DE POINTE-A-PITRE. La Guadeloupe, est devenue durant ces dernières années terre d'immigration du fait de "effet « vitrine» généré par la nouvelle aisance d'une société départementale française. L'île voisine de la Dominique subit de plein fouet cet effet vitrine, et bon nombre de ses ressortissants choisissent d'aller vivre en terre française. Nous avons choisi de travailler dans les milieux d'habitat précaire de Pointe-à-Pitre, précisémment dans le quartier de Sonis qui apparaît comme une sorte de miroirs aux alouettes, d'eldorado guadeloupéen qui attire les Dominiquais en Guadeloupe. . . A sonis comme partout en Guadeloupe, la migration dominiquaise a généré l'apparition d'un sentiment xénophobe à l'égard des nouveaux arrivants, avec pour conséquences, des crises identitaires, des conflits d'appartenances et des problèmes de désinsertion sociale. Au delà de la diversité des parcours, des individus, les réalités de "l'intégration des Dominiquais " dans la société guadeloupéenne notamment en matière d'assimilation culturelle sont incontestables, particulièrement pour les enfants de Dominiquais socialisés en Guadeloupe. Les convergences culturelles et l'intégration sociales sont perceptibles à travers l'école, la promotion sociale, le rapprochement des taux de fécondité, les mariages mixtes, une sociabilité "mélangée" comme dans le sport et, enfin la déperdition des langues et même parfois les religions d'origine. La population dominiquaise semble bien intégrée dans la société guadeloupéenne, mais en dépit des politiques mises en place, Il reste encore beacoup à faire

  • Titre traduit

    ˜TheœDominican immigrants in the poor-housing areas of Pointe-à-Pitre


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The Dominican immigrants in the poor-housing areas of Pointe-à-Pitre Over the last years, Guadeloupe has become an attractive land for immigration due to the showcase effect caused by the new well-being of a French department society. Dominica , a neighbouring island, is fully subject to that showcase effect and many of its residents choos to go and live in the French territory. We have chosen to study the poor hausing environments of Pointe-à-Pitre, namely the area of Sonis which appears as a lure, a Guadeloupean eldorado drawing people fram Dominica to Guadeloupe. . . In Sonis, like everywhere in Guadeloupe, the Dominican migration has brought about the emergence of a xenophobie feeling towards the newly arrived, leading to identity crises, society-belonging conflicts and problems of social integration. Beyond the diversity of the individuals and their paths, the realities of ''the integration of the Dominicans" into the Guadeloupean society, mainly in the field of cultural assimilation, are unquestianable, particularly for children of Dominicans who have been socialized in Guadeloupe. Cultural convergences and social integration can be perceived through school, social promotion, the parallel in the fertility rates, mixed marriages, a "mixed" sociability as we can see in sport and to finish the loss of the language and even the original religions sometimes. The Dominican population seem weil integrated in the Guadeloupean society, but despite the policies implemented, there is still a lot to be done

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (368 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 195 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TA0284
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.