César, Azzedine, Zouiza et les autres : Marchés du travail et trajectoires sociales des migrants de Tunisie en région parisienne (de 1956 à nos jours)

par Anne-Sophie Bruno

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Catherine Omnès.

Soutenue en 2006

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Les migrants de Tunisie constituent un laboratoire hors du commun pour analyser l'intégration sur le marché du travail parisien durant le second 20e siècle. Les théories de la segmentation sont un cadre propice à une étude des différences de position et de trajectoires sur le marché du travail, selon la nationalité et le genre du salarié. Fondée sur un traitement statistique des dossiers de retraite de 421 individus nés en Tunisie entre le début du siècle et la fin des années trente, l'étude souligne l'intérêt d'un recours aux données appariées employeurs-employés pour analyser le marché du travail; les trajectoires professionnelles des migrants de Tunisie sont analysées à la lumière des espaces de travail dans lesquels elles prennent place et qui sont observés à partir des déclarations sociales des entreprises. Dans le cadre d'une segmentation tripartite, le marché des petites entreprises s'ajoutant aux marchés secondaire et primaire, l'hétérogénéité des espaces de travail révèle la coexistence de différents modes de relation salariale, à l'origine d'importants écarts de salaire et de mobilité inter-entreprises. Au croisement d'une histoire des migrations post-coloniales, d'une histoire du marché du travail et d'une histoire de la mobilité professionnelle, l'étude des trajectoires des migrants de Tunisie en région parisienne analyse les interactions entre la construction des identités sociales et celle d'un marché du travail parisien après 1956, mettant en lumière les effets de la crise sur les trajectoires, selon le segment du marché et selon les caractèristiques sociales du salarié.

  • Titre traduit

    Cesar, Azzedine, Zouiza and Others. Labor Markets and social trajectories of migrant from Tunisia in Paris region (from 1956 until today)


  • Résumé

    Migrants from Tunisia are an exceptional laboratory for understanding socio-economical integration to the parisian labor market during the second 20th century. The labor market segmentation approach provides a useful framework for analysing the issue of gender and nationality differences in occupational mobility, in the context of a tri-partite segment structure-the small firm's segment being added to the primary and secondary segments. Based on a statistical analysis of 421 retirements records, this dissertation underlines the interest of using matched employee-employer surveys. Labor market's heterogeneity reveals coexistence of different modes of wages relations, which create important wages and mobility differentials. Crossing postcolonial migrations, labor market economics and occupational mobility, this study examines interactions between the construction of social identities and construction of a segmented labor market. It suggests an historical apporach for understanding the functioning of the parisian labor market after 1956, considering the effects of the 1970's crisis on national and non national migrants' trajectories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (708 p.)
  • Annexes : Bibliogr.575-610. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 331.6 BRU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.