L' analyse économique du travail des enfants

par Augendra Bhukuth

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François-Régis Mahieu.

Soutenue en 2006

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Depuis un peu plus d’une décennie, les économistes se sont intéressés à la problématique du travail des enfants car le phénomène est multidimensionnel. Le débat tourne autour de la relation pauvreté-travail des enfants et de l’arbitrage éducation-travail des enfants. Paradoxalement, il existe très peu d’études concernant l’exploitation du travail des enfants alors que le Bureau International du Travail (BIT) s’est fixé comme objectif prioritaire la lutte contre les pires formes du travail des enfants. Nous comblons cette lacune en proposant une étude de l’exploitation du travail des enfants. Pour cela, nous nous référons au concept du capital social. Nous distinguons deux formes d’exploitation des enfants : l’exploitation faible et forte. Ces différentes formes d’exploitation dépendent du capital social des parents et de leur revenu. L’exploitation faible a lieu à l’intérieur de l’entreprise familiale alors que l’exploitation forte se manifeste au niveau du marché.

  • Titre traduit

    The economic analysis of child labour


  • Résumé

    Since more than one decade, economists are interested in the problematic of child labour because the phenomenon is multidimensional. The debate is more often on the relationship between poverty and child labour and the trade-off education and child labour. Therefore, there exists a little literature on the issue of children’s exploitation whereas the main objective of the International Labour Office (ILO) is to fight against the worst forms of child labour. We fulfil this lacuna by proposing a study of children’s exploitation in term of social capital. We distinguish two forms of exploitation: light form of exploitation and severe form of exploitation. These different forms of exploitation depend on parents’ social capital and on their income. The light form of exploitation is localised inside the household enterprises whereas severe form of exploitation takes form in the market.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(292 p.)
  • Annexes : Bibliogr.p. 245-288. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 331.3 BHU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.