Erudits, théologiens et libertins autour de l'éxégèse allégorique à l'âge des Lumières

par Sébastien Drouin

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Chantal Grell et de Éric Van der Schueren.

Soutenue en 2006

à Versailles-St Quentin en Yvelines en cotutelle avec Laval .


  • Résumé

    Longtemps, la recherche dix-huitiémiste considéra la critique de la religion au siècle des Lumières comme un phénomène issu du libertinage érudit du XVIIe siècle et de la littérature philosophique clandestine. Parmi les points essentiels de la religion chrétienne contestés par les libres penseurs, l'exégèse allégorique des prophéties chrétiennes occupe une place déterminante. C'est à ce titre que cette thèse vise à mettre en évidence certaines influences méconnues pourtant au coeur des nombreux textes contestant la religion chrétienne au XVIIIe siècle. Les principes interprétatifs qui font des personnages de l'ancien Testament la préfiguration du Christ, bref l'exégèse allégorique, à propos desquels les « Philosophes » font des gorges chaudes, furent à maintes reprises contestés, voire rejetés par plusieurs érudits et théologiens du XVIIe siècle. La diffusion de leurs travaux par l'entremise de la presse savante et des polémiques religieuses joua un rôle déteminant dans la constitution des Lumières françaises. Insister sur la place occupée par l'érudition religieuse dans l'histoire de la libre pensée : voilà qui relativise l'idée de « Lumières philosophiques » et laisse place à une conception davantage plurivoque des Lumières, dont les ((Lumières religieuses » en sont un exemple aussi méconnu qu'étonnant. Telles sont, entre autres, les considérations auxquelles nous mène la rencontre inattendue entre les érudits, les théologiens et les libertins autour de l'exégèse allégorique à l'âge des Lumières.


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to shed new light on the traditional definition of the history of allegorical exegesis in the lsth Century. We have demonstrated the influence of learned theologians from Holland such as Hugo Grotius and Jean Le Clerc on the works of French freethinkers - the so called "Philosophes"- and also on the works of many French theologians. It appears that the critics of the allegorical exegesis, often considered as a synonym of deism, tend to occupy a common place in French attitudes toward the Bible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par H. Champion à Paris

Théologie ou libertinage ? : l'exégèse allégorique à l'âge des Lumières


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(401 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f. 370-401

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 220.6 DRO
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 220.6 DRO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Théologie ou libertinage ? : l'exégèse allégorique à l'âge des Lumières
  • Dans la collection : Libre pensée et littérature clandestine , 41
  • Détails : 1 vol. (427 p.)
  • ISBN : 978-2-7453-1902-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [391]-419. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.