Transferts inter vivos et Capital Social : application à la Côte d'Ivoire

par Yaya Keho

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François-Régis Mahieu.

Soutenue en 2006

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Cette thèse cherche à analyser les transferts qui se font entre des vivants sous des rapports non marchands. Elle s'organise ainsi autour de trois débats : les motivations à la base des transferts inter vivos, l'impact de la crise et des mesures d'ajustement sur la dynamique de ces pratiques sociales et leur place dans la problématique du développement humain durable. Nous adoptons une approche conciliant les aspects économiques et sociaux en utilisant une grille d'analyse par le capital social. L'étude a pour cadre d'investigation Abidjan, capitale de la Côte d'Ivoire, une ville qui a été soumise, au cours des vingt dernières années, à un ensemble de mutations économiques, démographiques et culturelles. L'analyse statistique des données conduit à trois conclusions importantes. En premier lieu, l'étude atteste que la crise n'a pas détruit totalement les solidarités entre ménages. Si l'heure n'est pas à l'individualisme des comportements et à la nucléarisation des structures résidentielles, la primauté de la parenté sur les individus est désormais remise en question. Les solidarités urbaines semblent globalement s'inscrire dans une structure de réciprocités débordant du cadre strictement familial. En deuxième lieu, la mise en œuvre de modèles économétriques met en évidence l'importance de la situation financière et du statut d'activité sur le marché du travail dans la diffusion des solidarités. Ce résultat implique que la crise et le chômage pourraient contribuer à l'affaiblissement des solidarités urbaines. Dans la mesure où la diffusion des aides s'avère plus favorable aux ménages pauvres, il convient, en troisième lieu, d'intégrer cette dimension sociale dans les problématiques de développement humain durable afin de ne pas engendrer après coup des déséquilibres sociaux.

  • Titre traduit

    Inter vivos transfers and social capital : evidence from Côte d'Ivoire


  • Résumé

    This thesis consists of analyzing inter vivos transfers in non market terms. This dissertation focuses on three main issues: motivations determining inter vivos transfers, impact of the crisis and adjustment policies on the dynamics of social practices and their role in the human sustainable development. We adopt a framework reconciling economic and social aspects by using the social capital approach. The study is applied to the Ivory Coast, in particular, it stresses on Abidjan case : during last twenty years, this city has dealt with economic, demographic and cultural transformations. Statistical analysis implemented upon data lead to three important conclusions. First, the study confirms that crisis has not broken completely solidarities between households. If it is not still common to cope with individualist behavior and nuclear residential structures, the primacy of kin relationships on individuals is debatable. Urban solidarities seem to take place within a structure of reciprocities strictly out of the family environnement. Secondly, econometric models stress on the importance of financial conditions and on the activity status on the labour market in the expansion of solidarity. This result implies that crisis and unemployment could contribute to the erosion of urban solidarity. Thirdly since the growth of solidarities is more noticeable for poor households, then it is necessary to integrate this social dimension in human sustainable development issues in order to prevent striking social imbalances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(340 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-331

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 338.966 KEH
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.