Implication de PML et des corps nucléaires PML dans la réponse antivirale des IFN de type I contre les picornavirus

par Mathieu Pierre Raoûl Pampin

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Mounira Chelbi-Alix.

Soutenue en 2006

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    PML nuclear bodies (NBs) are dynamic intranuclear structures harbouring numerous transiently localised proteins. PML is directly induced by interferons. Another protein induced by interferon implied in this effect is p53. We demonstrate the molecular events following poliovirus infection that lead to PML-dependent p53 activation and protection against virus infection. Poliovirus infection induces PML phosphorylation through ERK pathway, increases PML SUMOylation, and induces its transfert from the nucleoplasm to the nuclear matrix. These events result in the recruitment of p53 to NBs, p53 phosphorylation and activation of p53 target genes leading to the induction of apoptosis and inhibition of viral replication. This effects requires the presence of PML, is transient as poliovirus targets p53 by inducing its degradation in proteasome dependent manner. Our results provides evidence of how poliovirus counteracts p53 antiviral activity by regulating PML thus leading to p53 degradation.

  • Titre traduit

    Antiviral capacity of protein PML against picornaviruses


  • Résumé

    PML (Promyelocytic Leukemia), protéine induite par l'interféron, est impliquée dans la régulation de nombreux processus cellulaires tels que l'inhibition de la croissance, l'apoptose et la défense antivirale. PML est localisée dans le nucléoplasme et sur une structure appelée corps nucléaires (CN) dont PML est l’organisatrice. Le poliovirus réorganise les CN et induit le recrutement de PML sur ces structures. Ce transfert fait intervenir la phosphorylation par ERK de PML et ensuite sa SUMOylation. Ces événements ont comme conséquence le recrutement de p53 sur les CN et à l’activation de p53 menant à l'induction de l'apoptose et à l'inhibition de la réplication virale. Le poliovirus contrecarre cette réponse cellulaire en induisant la dégradation de p53 via le proteasome sur les CN.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 571.9 PAM
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.