Grand public et art contemporain, de 1945 à nos jours : des mobilisations institutionnelles

par Jérôme Derveaux

Thèse de doctorat en Arts. Arts plastiques. Sciences de l'art

Sous la direction de Edmond Nogacki.

Soutenue en 2006

à Valenciennes .


  • Résumé

    Depuis 1936, en France, on note des souhaits de rendre la culture accessible – culture au sens large. Il s’agit alors de définir ce que revêt ce terme que la société de consommation, aujourd’hui, confit de publicités, de dessins animés et autre design automobile. A travers un parcours historique et social qui débute à l’orée du XXème siècle, je me propose d’étudier l’évolution des courroies de transmission de l’art - de l’artiste au grand public - et ce, en me rattachant à deux grands groupes d’activités : L’institution (les politiques gouvernementales, les programmes scolaires, les musées publics…) Les propositions alternatives (les associations de culture populaire, les comités d’entreprises, les groupes d’artistes…). J’essaie ainsi, d’échafauder, le plus objectivement possible - et à défaut d’une solution - une réponse cohérente au sujet d’un processus qui de par sa complexité, éloigne de plus en plus le grand public de son mécanisme. En travaillant sur les rôles respectifs du « Monde du travail », des « Institutions publiques » comme l’Ecole ou les Musées, et le « Monde de la création », j’ai souhaité mettre en relief les quelques convergences et les multiples incompréhensions qui coopèrent à la mésentente généralisée entre émetteurs, passeurs et récepteurs. Car, en effet, en l’état actuel de mes travaux, un constat s’impose : des dispositifs de propagation de la création contemporaine existent, tous ont une raison d’être, mais aucun ne s’est affranchi de sa propre autonomie pour intégrer un réseau. Ce manque de fédération, cette absence de mutualisation sont les ferments de la parcellisation de la création contemporaine qui nuit à l’accessibilité évidente du grand public.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (458 p., 574 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p.511-573.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900302 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900303 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : 900304 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900305 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900306 TH
  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Site du Mont Houy.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 900307 TH

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3508
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.