Etude de la régulation transcriptionnelle de la sous-unité ARN virale de la télomérase, vTR, codée par le virus de la maladie de Marek et des sous-unités cellulaires aviaires, chTR chTERT, de la télomérase

par Marina Shkreli

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Denis Rasschaert.

Soutenue en 2006

à Tours .


  • Résumé

    Marek’s disease virus (MDV) induces a highly malignant T-lymphoma in chickens. The viral genome encodes a viral telomerase RNA subunit (vTR). The telomerase complex consists of a protein subunit (TERT) and a RNA subunit (TR). The active complex compensates for the progressive telomere shortening that occurs during mitosis. An up-regulation of telomerase activity is associated with an increase in vTR gene expression in chickens infected with MDV. The thesis work focused on transcriptional regulation of vTR, chTR and chTERT. We demonstrated that vTR promoter is up to 2-fold more efficient than the chTR promoter in avian cells. Furthermore, transactivation assays and ChIP assays demonstrated the involvement of the c-Myc oncoprotein in the transcriptional regulation of vTR through the E-box 3 element. Otherwise, the study of chTERT promoter activity showed that a c-Myb element is involved in the repression of chTERT expression in avian cells.

  • Titre traduit

    Study of the transcriptional regulation of the viral telomerase RNA subunit, vTR, encoded by Marek's disease virus and of the chicken telomerase subunits, chTR and chTERT


  • Résumé

    Le virus de la maladie de Marek (MDV), responsable du développement de tumeurs lymphoïdes de type T chez le poulet, code le gène de la sous-unité ARN de la télomérase (TR). Responsable de l’élongation des télomères, la télomérase est composée d’une partie protéique (TERT) et d’une partie ARN (TR). Une augmentation de l’activité télomérase est associée à une forte expression de vTR dans les leucocytes sanguins de poulets infectés par le MDV. Le travail de thèse a consisté en l’étude de la régulation transcriptionnelle des gènes vTR, chTR et chTERT. Ainsi, l’efficacité transcriptionnelle du promoteur de vTR est au moins 2 fois plus importante que chTR. Des essais de ChIP et de surexpression ont montré que la protéine c-Myc était responsable de la transactivation du promoteur de vTR via sa boîte E3. Par ailleurs, l’étude de l’efficacité du promoteur de chTERT a montré que sa répression, dans les lignées cellulaires testées, impliquait un site liant le facteur c-Myb.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (124 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 104-124.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2006-TOUR-4028
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.