Identification et caractérisation d'ARN ligands de la protéine prion

par Raphaël Mercey

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Frédéric Lantier.


  • Résumé

    L'agent infectieux responsable des Encéphalopathies Spongiformes Transmissible (EST) serait essentiellement composé d'une protéine constitutive de l'hôte, la protéine prion (PrP), sous une forme pathogène infectieuse (PrPsc). L'identification de ligands de la PrP pourrait lever les doutes concernant ses rôles physiologiques et la nature controversée de l'agent infectieux. Puisque les acides nucléiques sont connus pour lier la PrP, nous avons identifié par la méthode SELEX des motifs d'ARN synthétiques de forte affinité pour la PrP ovine recombinante. Notre meilleur ARN présente un motif de 21 nucléotides partagé avec un ARN anti-PrP isolé par d'autres auteurs. Ces résultats renforcent les hypothèses que la PrP pourrait exercer un rôle sur des acides nucléiques dotés de motifs proches de ceux que nous avons identifiés et intervenant ou non dans la composition de l’agent infectieux. Par ailleurs, ces ARN constituent de potentiels outils d'étude ou de diagnostic des maladies à prions.

  • Titre traduit

    Identification and characterization of RNA that bind to prion protein


  • Résumé

    One of the unsolved problems in prion diseases relates to the physiological function of cellular prion protein (PrP), of which a misfolded isoform is probably the only component of the transmissible spongiform encephalopathies (TSE) agent. Knowledge of the PrP-binding molecules may help in elucidating its role and understanding the pathological events underlying prion diseases. Because nucleic acids are known to bind PrP, we used the SELEX approach to identify the preferred RNA sequences that bind to the ovine recombinant PrP. Our best RNA presents 21 nucleotides shared with a previously described PrP aptamer. We believe that the prion protein may have a physiological function related to nucleic acids presenting some of the patterns we identified in our study. Theses nucleic acids could be involved in the composition of the infectious agent. These RNA can be useful for diagnostic or as new tools to study prion diseases.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (236 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-236

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SV 2006 011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.