Mobilisation hétérologue de vecteurs dérivés du virus de la forêt de Semliki

par Eric Piver

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Jean-Christophe Pagès.

Soutenue en 2006

à Tours , en partenariat avec Université de Tours. UFR de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’utilisation clinique de vecteurs viraux, pour une approche thérapeutique par transfert de gènes, impose la mise en œuvre de procédures de productions à grande échelle, dont il faut s’assurer qu’elles soient exemptes de contaminants compétents pour la réplication. Les réplicons dérivés du virus de la forêt de Semliki (SFV) sont utilisés pour leur capacité à induire la forte production d’un transgène. La biologie de ces vecteurs, qui induisent une apoptose des cellules cible, les a naturellement orientés vers des applications dans le traitement des cancers ou le développement des vaccins. La production de particules SFV recombinantes s’appuie sur la tri-transfection, d’un réplicon codant le gène d’intérêt et les gènes structuraux répartis sur deux réplicons. L’existence de séquences identiques entre les différents réplicons, associée à l’intense production d’ARN, concoure à l’émergence de particules autonomes indésirables, par le biais d’événements de recombinaison. Pour obtenir des conditions de biosécurité optimales, nous avons construit un vecteur SFV qui serait mobilisable par une particule hétérologue. Les caractéristiques biologiques des rétrovirus, communauté moléculaire du génome et spécificité souple d’encapsidation des messagers, nous ont conduit à évaluer la capacité de mobilisation rétrovirale d’un vecteur SFV. Ceci nous a permis de montrer que les particules rétrovirales recombinantes obtenues grâce aux réplicons SFV avaient un contenu génétiquement hétérogène, formé d’ARN rétroviraux et Semliki. Au cours de ces études, nous avons également pu démontrer que l’expression de la glycoprotéine d’enveloppe du virus de la stomatite vésiculeuse (VSV-G), sans autre protéine de structure, offrait la possibilité de mobiliser le vecteur SFV au sein de pseudo-particules. Le succès de la mobilisation a été tempéré par la faiblesse des titres de vecteurs que l’on obtenait. Aussi, avons-nous entrepris d’étudier les mécanismes cellulaires de l’assemblage des pseudo-particules SFV. Nous avons en particulier étudié le rôle des signaux d’adressage membranaires, à type d’acylation portées par les protéines du SFV et les protéines rétrovirales, sur la localisation cellulaire et le bourgeonnement des vecteurs. Nos résultats confirment la pertinence du système de mobilisation hétérologue. Dans une perspective d’optimisation, nous explorons l’extinction des voies d’activation de la réponse immunitaire innée, qui est fortement activée au cours de la réplication de SFV. Nous avons ciblé dans cette voie, les effecteurs de l’Interféron, la RNase L et la protéine kinase dépendante des ARNdb (PKR).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 186-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SV 2006 014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.