Vilarnau : étude archéologique d'un village et d'un cimetière paroissial en Roussillon (IXe-XVe siecles)

par Olivier Passarrius

Thèse de doctorat en Histoire médiévale. Archéologie

Sous la direction de Elisabeth Zadora-Rio.

Soutenue en 2006

à Tours .


  • Résumé

    La fouille du site de Vilarnau, qui débute en 1996, fournit une autre vision, archéologique cette fois-ci, à la connaissance du village groupé autour de l'église. Vilarnau (Perpignan, Pyrénées-Orientales) est mentionné pour la première fois dans les textes au XIe s. Et se structure rapidement en trois pôles nettement distincts mais proches les uns des autres de moins de 500 m : un pôle castral tenu en fief pour les seigneurs de Canet (Vilarnau d'Avall), un pôle ecclésial organisé autour de l'église Saint-Christophe et de son cimetière (Vilarnau d'Amont) et enfin un deuxième pôle castral (Vilarnau d'Amont), situé à environ 300 m de l'église et tenu en fief pour l'abbaye cistercienne de Vallbone. L'étude archéologique quasi-exhaustive de ce village polynucléaire permet d'en retracer son histoire, depuis sa naissance au IXe s. Autour de l'église jusqu'à son abandon au début du XIVe s. Les données de terrain sont enrichies par une analyse des documents écrits conservés en archives : rares pour les XIe-XIIIe s. , ils deviennent plus abondants à la fin du Moyen-Âge. Quatre thèmes principaux constituent les objectifs de cette recherche : - l'organisation du peuplement et le rôle des pôles - un, et sans doute deux châteaux, avec motte, fossés, basse-cour - l'église, le cimetière ; les rythmes et ruptures de la croissance et du déclin de ces noyaux ; - l'organisation et la gestion du cimetière de Vilarnau d'Amont et ses relations avec la formation du village ; - la maison paysanne, son évolution et son intégration dans l'espace villageois ; -l'intégration d'une vision plus large, celle du finage villageois tout entier


  • Résumé

    The search of the site of Vilarnau, who took place from 1996 till 2003, supplies another vision, archaeological this time, with the forming of the village grouped around the church. Vilarnau (Perpignan, Oriental Pyrenees) is mentioned for the first time in texts in XIth s and quickly form itself in three sharply different but close poles some of the others of less than 500 m : a castral pole considered in fief as the Lords of Canet (Vilarnau d'Avall), an ecclesial pole organized around the church Saint Christophe And of its cemetery (Vilarnau d'Amont) and finally the second castral pole (Vilarnau d'Amont), situated in approximately 300 m of the church and considered in fief as the abbey Cistercian of Valbone. The quasi-exhaustive archaeological study of this village polynucléaire allows to redraw the story, since its birth in IXth s around the church up to its abandonment at the beginning of XIVth s. The data of ground are enriched by an analysis of the written documents kept in archives : Rare for the XIe-XIIIe s, they become more plentiful at the end of the Middle Ages. Four main subjects constitute the objectives of this search : - The organization of the populating and the role of the poles - one, and doubtless two castles, with clod, ditches, farmyard - the church, the cemetery ; the rhythms and the breaks of the growth and the decline these pits ; - The organization and the management of Vilarnau d'Amont's cemetery and its relations with the forming of the village ; - The peasant house, its evolution and its integration in the rustic space ; - The integration of a wider vision, that of the whole rustic finage

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (913 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., vol. 2, f. 494-533

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Halphen (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FR 1318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.