L'intégration du Sénégal à la CEDEAO : enjeux territoriaux et incidences sur la politique d'aménagement du territoire

par Thiéyacine Sissokho

Thèse de doctorat en Aménagement

Sous la direction de Jean-Paul Carrière.

  • Titre traduit

    ˜The œintegration of Senegal in the CEDEAO : territorial stakes and incidences on the politics (policy) of land settlement


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Suite à la signature du traité de Lagos le 28 mai 1975 instituant la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Sénégal a décidé d’adopter une politique d’intégration au sein de l’espace régional ouest-africain. Par intégration, nous entendons la mise en commun de politiques applicables à tous les Etats membres, le but étant de parvenir à une harmonisation de celles-ci. La CEDEAO est une structure communautaire de 15 membres dont la mission est de promouvoir une intégration dans tous les domaines de l’activité économique notamment l’industrie, les transports, les télécommunications, l’énergie, l’agriculture, les ressources naturelles, le commerce, les questions monétaires et financières, les questions sociales et culturelles. Plus de 30 ans après la signature de ce traité, et au vu des résultats, nous sommes en mesure de nous demander si l’organisation territoriale du Sénégal est adaptée à son intégration à la CEDEAO, plus de la moitié de la population vit près des côtes, créant des disparités économiques et sociales très profondes entre le littoral et les régions périphériques, ce qui est en contradiction avec l’objectif d’intégration, comme nous le montrons dans la première partie de la thèse. C’est pourquoi la seconde partie est réservée à une réflexion stratégique afin de voir comment réduire le gap entre le littoral et les régions périphériques au Sénégal à travers d’une part la création de pôles de développement pour une meilleure diffusion des richesses ou l’édification d’une nouvelle capitale pour limiter l’influence du littoral sur le reste du pays et d’autre part la réorganisation des infrastructures de transport et de communication. L’intégration du Sénégal à la CEDEAO passera donc par une réorganisation de son territoire qui vise avant tout une réduction des déséquilibres entre le littoral et les régions périphériques. Ceci dans un cadre régional pour éviter le manque de coordination entre les politiques d’aménagement des différents Etats. Cette orientation implique notamment la mise en œuvre de politiques d’aménagement et de développement des régions transfrontalières. Elle présuppose également en tant que préalable à tout aménagement du territoire, une révision de la gestion des ressources en eau dans les régions sahéliennes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (275-51 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 263-266

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Sciences sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TA65
  • Bibliothèque : Ecole Polytechnique. Département Aménagement et Environnement. Centre de documentation et de Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 172-9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.