Les politiques récentes de "traitement" des quartiers illégaux au Caire : nouveaux enjeux et configuration du système d'acteurs ?

par Marion Séjourné

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Pierre Signoles.

Soutenue en 2006

à Tours , en partenariat avec Université François Rabelais. Département de géographie (Tours) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Depuis les années 1990, les quartiers illégaux du Caire sont au cœur de politiques et de projets de développement urbain. Ces projets visent à l’intégration physique et légale de ce type de quartiers via la réhabilitation in situ et la régularisation foncière et immobilière. On assiste à une profonde inflexion des politiques publiques vis-à-vis de ce type de quartiers. Cette thèse entend révéler comment ces objectifs et idéologies furent « négociés », « adaptés » pour être « adoptés » avec plus ou moins de réel consentement par l’Etat égyptien. Elle s’attache à mettre en évidence, à travers l’analyse de la conception et de la mise en œuvre de deux projets, l’écart et la pluralité des appréciations selon les acteurs entre la théorie et l’action dans l’interaction. Elle montre aussi combien les mesures que les pouvoirs publics et les organisations internationales présentent comme relevant purement des politiques urbaines sont d’abord des instruments de la régulation politique et sociale.

  • Titre traduit

    Recent policies "dealing" with illegal settlements in Cairo : new stakes and configuration of the actors mechanism ?


  • Résumé

    Since the early 1990s, urban development policies and projects have primarily focused on illegal settlements in Cairo, seeking to physically and legally integrate them through upgrading and tenure legalization processes. A major shift in urban policies towards such settlements has strongly been witnessed since then. This research reveals how these objectives and ideologies were negotiated, adapted and implemented without a real consent from the Egyptian state. It demonstrates, through analysing two projects from the phase of conceptualisation to that of implementation, the gap and the plurality of evaluations depending on the position of the actors between theory and action. It also shows how the measures adopted by the state and international organizations as urban policies are mostly tools of social and politic control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (599 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.549-581

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU des Deux Lions.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2380
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.