L' internationalisation des entreprises nouvellement créées

par Mathieu Cabrol

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Robert Paturel.


  • Résumé

    Notre recherche a pour objectif d'étudier l'internationalisation des jeunes entreprises (six ans ou moins). Ce nouveau phénomène est a priori en contradiction avec les explications apportées par les théories relatives au processus d'internationalisation. Le développement international est accéléré et ne suit pas un processus linéaire et graduel. Afin de rendre compte de ce phénomène naissant, notre recherche intègre les apports de l' entrepreneuriat et du courant de ‘l'entrepreneuriat international'. Notre travail décrit le développement international de ces jeunes entreprises françaises à l'aide de méthodologies quantitatives et qualitatives. Les entreprises développant une activité à l'étranger de manière précoce ont un processus d'internationalisation différent de celui décrit dans la littérature sur les PME. Ce dernier est a la fois plus rapide et plus diversifié en ce qui concerne les modes de développement et les zones géographiques ciblées. L'intégration du fait international dès la création de l'entreprise influe directement sur son mode de développement. Les entrepreneurs qui réalisent le plus fort pourcentage de ventes à l'étranger se différencient des autres, principalement par leur expérience accumulée dans les affaires internationales et par leur savoir-faire sectoriel. Parallèlement, il met mis en avant le rôle du réseau de l'entrepreneur pour comprendre l'évolution des entreprises lors de leurs premières expériences à l'étranger.

  • Titre traduit

    ˜The œinternationalisation of new ventures


  • Résumé

    Our research aims at studying the internationalisation of new ventures (six years or less). This is a new phenomenon, which contradicts the process theory of internationalisation. The international growth is accelerated and doesn't follow a linear and gradual process. In order to explain the early internationalisation of firms we try to integrate in our conceptualisation various concepts of entrepreneurship and international entrepreneurship. We use both qualitative and quantitative methodologies to describe the internationalisation process. The firms that go abroad early have a different internationalisation process from the one described by the SME research. Concerning the entry modes and the geographic area targeted, it is quicker and more diversified. The integration of the internationalisation during the new venture creation process influences the entry mode. The entrepreneurs who have a higher percentage of international sales have a greater level of experience in international business and, to a less extent, of technical knowledge. The network of the entrepreneur is central in order to have a better understanding of the first steps of the firm in the international arena.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(285, 503-93 f. d'annexes)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 293 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.