Analyse des paramètres métaboliques, neuromusculaires et cinématiques lors d'enchaînements impliquant le cyclisme et la course à pied

par Cyrille Mazure

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Christophe Hausswirth.


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif d'étudier l'adaptation métabolique, cinématique et neuromusculaire de la course à pied lors d'un enchaînement cyclisme – course à pied réalisé dans le cadres des activités pluridisciplinaires telles que le triathlon et le duathlon. Dans cette perspective, trois études sont réalisées. La première étude compare les deux épreuves de course à pied d'un duathlon distance sprint réalisé à allure libre, en condition de contre-la-montre individuel. Le principal résultat est un coût énergétique de la course à pied identique avant et après le cyclisme. Les principales hypothèses pour expliquer ce résultat sont la faible durée de l'épreuve de cyclisme ainsi que le haut niveau d'expertise des sujets testés. La deuxième étude s'intéresse à l'influence de l'allure en cyclisme sur la performance sur 5 km de course à pied. L'épreuve de 20 km de cyclisme est réalisée soit à allure libre, soit à allure constante, soit avec des variations d'intensité. Les résultats montrent une performance en course à pied d'autant meilleure que le cyclisme a été réalisé à allure constante. En l'absence de différence sur les paramètres cardiorespiratoire, l'hypothèse avancée est une fatigue musculaire plus importante engendrée par les variations d'intensité en cyclisme. La troisième étude, réalisé avec des sujets de haut niveau, a pour objectif d'analyser les modifications cinématiques et électromyographiques lors de trois tests : un exercice de 45 min de course à pied à VT1 + 5 %, un enchaînement de type de duathlon et un enchaînement cyclisme –course à pied de même durée et de même intensité. L'analyse des résultats révèle une plus grande fatigue musculaire lors de la course à pied contrôle et aucune modification cinématique de la foulée lors des deux autres tests. Ces résultats soulignent que la stratégie, le niveau d'expertise des sujets, l'intensité et la durée du cyclisme sont des facteurs influençant la performance lors de la course à pied subséquente. Des travaux ultérieurs intégrant l'épreuve de natation permettraient d'étendre toutes ces conclusions à l'épreuve de triathlon dans son ensemble.

  • Titre traduit

    Metabolic, neuro-muscular and kinematics parameters analysis during a sequence including cycling and running exercices


  • Résumé

    The objective of the present work is to analyse the metabolic, kinematics and neuromuscular adaptations during the running part of a cycle-to-run transition in triathlon and duathlon. Within this framework, three studies are undertaken. The first study compares the two running parts of a sprint duathlon realised at a free pace in a time trial condition. The main result is that the running cost is not different before and after cycling. The main hypotheses that could explain this result are the short duration of the cycling part and the subjects'high evel. The second study analyse the influence of the cycling pace on the subsequent 5 km running performance. The 20 km cycling part is conducted either at free pace, either at a constant power output, or with variation in the power output. The results show that the more the cycling is sustained at a constant pace the better is the running performance. Because there is no difference in the cardio-respiratory parameters, it is advanced that repeated high-work jumps during cycling cause muscular fatigue. The third study is undertaken with high level subjects to analyse the kinematics and electromyographics changes during three exercises: a 45 min run effort at VT1 + 5 %, a duathlon and a cycle-to-run transition at the same duration and intensity. The results analysis shows that muscular fatigue is more important during the 45 min running exercise and that there is no kinematics changes during the two others conditions. These results underline the influence of the cycling strategy, intensity and duration on the subsequent running performance. Further studies including a swimming bout will be necessary to expand these conclusions to a whole triathlon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f.214-233. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2006TOUL2
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-SCI/2006TOUL2.bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.