Contrôle de la différenciation neuronale et gliale dans le nerf optique embryonnaire des vertébrés : rôle du facteur de transcription Pax2

par Chadi Soukkarieh

Thèse de doctorat en Biologie - Santé. Biotechnologie

Sous la direction de Philippe Cochard.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Control of neurogenesis and gliogenesis in the embryonic optic nerve : role of transcription factor Pax2


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le système nerveux central (SNC) est composé de deux grands types cellulaires, les neurones et les cellules gliales (astrocytes et oligodendrocytes), qui assurent son fonctionnement harmonieux. Ces deux grandes populations cellulaires dérivent à l’origine des mêmes progéniteurs neuraux, qui, en général, donnent naissance d’abord aux neurones puis aux cellules gliales. Les mécanismes de genèse des différentes populations neuronales sont actuellement bien documentés. Cependant, les mécanismes de ségrégation entre les lignages neuronaux et gliaux ainsi que ceux qui contrôlent la genèse des cellules gliales restent encore mal compris. L’objectif de ce travail est d’éclaircir les mécanismes moléculaires qui orientent les progéniteurs neuraux vers un choix glial plutôt que neuronal. Nous avons choisi le nerf optique embryonnaire des vertébrés comme modèle d’étude, puisqu’il s’agit d’une structure purement gliale, dépourvue de neurones. In vivo, le nerf optique ne génère que des astrocytes les oligodendrocytes migrant dans le nerf à partir du plancher du diencéphale. Néanmoins, le nerf optique isolé de son environnement embryonnaire a la potentialité de générer de nombreux de neurones, ce qui implique l’existence de signaux inhibiteurs de la genèse neuronale dans cette structure. Nous avons étudié les facteurs extrinsèques et intrinsèques qui inhibent la neurogenèse dans le nerf optique embryonnaire et promeuvent la gliogenèse. Nous avons montré que les voies de signalisation Shh (exprimé à l’extérieur du nerf) et FGF8 (exprimé par le nerf) ainsi que le facteur de transcription à homéodomaine Pax2 (qui caractérise le territoire du nerf) inhibent la neurogenèse dans le nerf optique isolé en culture. Nos travaux nous ont permis d’établir un modèle selon lequel l’activité de Shh contrôle positivement l’expression de FGF8 dans le nerf optique, qui à son tour est requis pour le maintien de l’expression de Pax2. Enfin, nous avons mis en évidence que l’activité activatrice de la transcription de la protéine Pax2 est suffisante pour inhiber la neurogenèse dans le nerf optique, ainsi qu’en situation ectopique dans la moelle épinière, et induire la gliogenèse dans ces structures. Pax2 apparaît ainsi comme un facteur clé, dans ce système, du destin neuronal ou glial des précurseurs neuraux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 105-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.