Organisation spatio-temporelle des groupes chez les ongulés : une étude expérimentale de la ségrégation des sexes chez le mouton mérinos (ovis aries)

par Pablo Michelena

Thèse de doctorat en Éthologie

Sous la direction de Richard Bon et de Jean-Louis Deneubourg.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Group functioning in large mammalian herbivores : mechanisms and evolutionary considerations


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de thèse est consacré à l'étude des mécanismes comportementaux impliqués la formation, la cohésion et la structuration des groupes sociaux chez les ongulés sexuellement dimorphiques. Les phénomènes d'attraction sociale, la coordination des activités structures spatiales ont été appréhendés expérimentalement chez le mouton mérinos. Dimorphisme corporel et ses implications théoriques en termes de temps alloué aux différentes activités des mâles et des femelles et de synchronie ont été étudiés. Nos travaux montrent le répertoire social des individus, comprenant les règles d'inter-distanciation l'allélomimétisme, est un facteur de ségrégation socio-spatiale entre les sexes et un fondamental de la dynamique des activités collectives. Les liens entre les comportements individuels (inter-distanciation, alignement, déplacements coordonnés, allélomimétisme) propriétés des groupes sociaux jusque-là peu étudiés chez les vertébrés sont discutés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (253 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-242

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30187
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.