Altérations de la barrière épithéliale colique dans la réponse inflammatoire au choc septique chez le rat : régulations neuro-immunes

par Raphaël Moriez

Thèse de doctorat en Innovation pharmacologique

Sous la direction de Hélène Eutamène.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Colonic epithelial barrier alteration in the inflammatory response of sepsis in rat : neuroinmune regulations


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le choc septique est associé à une inflammation, une translocation bactérienne (TB) et une augmentation de la perméabilité paracellulaire colique (PPC). Toutefois, un lien de causalité entre ces 3 phénomènes n’a jamais été établi. Nos travaux montrent que l’augmentation de la PPC observée après l’administration de LPS est à l’origine de la TB et de l’inflammation de la muqueuse intestinale. Cette altération de la PPC est liée à l’ouverture des jonctions serrées des colonocytes via la phosphorylation de la MLC par la MLCK. Ces modifications de la PPC mettent en jeu des mécanismes complexes, à la fois locaux : via la dégranulation des mastocytes; et périphériques : par l’intermédiaire des afférences et des efférences vagales, ainsi qu’un relais central impliquant la libération d’IL-1beta au niveau du cerveau. Ce travail suggère l’importance des altérations de la PPC durant le choc septique, lesquelles favorisent la TB susceptible d’alimenter et/ou d’amplifier la réponse inflammatoire systémique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 216-248

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.