Caractérisation d’une nouvelle apolipoprotéine humaine, l’Apo O

par Matthieu Lamant

Thèse de doctorat en Pharmacologie

Sous la direction de Philippe Rouet.

Soutenue en 2006

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Characterization of Apo O, a new human apolipoprotein


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’athérosclérose et les affections cardiaques associées sont d’importantes causes de mortalité. Le métabolisme des lipoprotéines est fortement impliqué dans ces pathologies. Des travaux antérieurs d’analyse du transcriptome cardiaque de chiens obèses hypertendus ont permis d’identifier par homologie une nouvelle apolipoprotéine humaine, l’Apo O. L’Apo O est présente sur les HDL, LDL et VLDL et est probablement échangée entre elles. L’Apo O est sécrétée par une voie MTP dépendante. L’Apo O est présente dans le sérum sous deux formes, non glycosylée de 20 kDa et glycosylée par des chondroïtines sulfate de 55 kDa. L’Apo O promeut l’efflux de cholestérol des macrophages et augmente les activités des enzymes LCAT, CETP, paraoxonase, LPL et MTP. L’Apo O possèderait des propriétés antiathérogéniques et de protection contre la lipotoxicité cardiaque. L’Apo O est un nouvel acteur du métabolisme des lipoprotéines qui jouerait un rôle protecteur du système cardiovasculaire contre l’athérosclérose.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 163-189

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006TOU30160
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.